Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Migrants: A Lampedusa, von der Leyen promet un "plan d'action" pour aider l'Italie
information fournie par Reuters17/09/2023 à 16:22

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et la Première ministre italienne Giorgia Meloni à Lampedusa, en Italie

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et la Première ministre italienne Giorgia Meloni à Lampedusa, en Italie

par Yara Nardi

LAMPEDUSA (Reuters) - La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis un plan d'action de l'Union européenne en dix points pour aider l'Italie à faire face à l'afflux de migrants, à l'occasion d'une visite en compagnie de Giorgia Meloni sur l'île de Lampedusa, dans le sud du pays.

Près de 126.000 migrants sont arrivés en Italie cette année, c'est deux fois plus que l'an dernier à la même période.

La petite île méditerranéenne de Lampedusa n'échappe pas à cette tendance et a vu plus de 7.000 migrants arriver sur ses côtes par bateaux cette semaine. C'est plus que la population permanente de l'île.

Ursula von der Leyen, accompagnée de la présidente italienne du Conseil des ministres, Giorgia Meloni, a visité un centre d'accueil des migrants sous les protestations des habitants locaux, excédés par la situation.

"On travaille sur la question (...) nous faisons de notre mieux", a déclaré Giorgia Meloni.

Après la visite du centre, la présidente de la Commission européenne a dévoilé un "plan d'action" en dix points pour aider l'Italie à faire face à la pression migratoire.

"L'immigration irrégulière est un défi européen et a besoin d'une réponse européenne, nous sommes ensemble", a déclaré Ursula von der Leyen lors d'une conférence de presse conjointe avec Giorgia Meloni.

"Vous pouvez compter sur l'UE", a-t-elle ajouté en italien.

Parmi les propositions, celle d'utiliser l'agence européenne de protection des frontières Frontex pour identifier les migrants arrivant en Italie et rapatrier ceux qui ne sont pas éligibles à l'asile.

Frontex pourra aussi renforcer la surveillance maritime et aérienne des bateaux de migrants et contribuer à lutter contre les passeurs, selon Ursula von der Leyen qui s'est dite confiante sur le soutien apporté à ce plan parmi les dirigeants de l'UE.

Elle a également promis d'accélérer la livraison de fonds et d'équipements aux garde-côtes tunisiens, le point de départ principal des migrants.

La crise migratoire représente aussi un défi politique pour le gouvernement Meloni qui a accédé au pouvoir avec sa promesse de combattre l'immigration illégale.

La dirigeante a réaffirmé l'importance, selon elle, d'empêcher les migrants de rejoindre l'Europe, plutôt que de répartir les arrivants au sein de l'UE.

Son gouvernement doit se réunir lundi pour décider de l'ouverture de nouveaux centres de détention et de rapatriement.

(Avec Tony Colapinto et Gavin Jones; version française Zhifan Liu)

2 commentaires

  • 18 septembre03:13

    Où est l'Europe ? Il n'y a pas d'Europe, Monsieur . . . . .


Signaler le commentaire

Fermer