Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le Drian qualifie le bombardement à Kramatorsk de "crime contre l'humanité"
information fournie par Reuters 08/04/2022 à 21:48

LE DRIAN QUALIFIE LE BOMBARDEMENT À KRAMATORSK DE "CRIME CONTRE L'HUMANITÉ"

LE DRIAN QUALIFIE LE BOMBARDEMENT À KRAMATORSK DE "CRIME CONTRE L'HUMANITÉ"

PARIS (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a qualifié vendredi de "crime contre l'humanité" le bombardement de la gare de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, où une cinquantaine de personnes fuyant l'offensive russe ont été tuées.

"Les crimes de la Russie de Poutine en Ukraine ne pourront pas rester impunis", a déclaré Jean-Yves Le Drian, interrogé dans l'émission "C à vous", sur la chaîne France 5.

"Il faut documenter, constater vite, pour ensuite apporter des preuves pour crimes contre l'humanité à la Cour pénale internationale", a ajouté le chef de la diplomatie française.

Les autorités ukrainiennes et russes se sont mutuellement imputé la responsabilité du tir de missile qui a frappé la gare bondée, tuant au moins 50 personnes dont cinq enfants, selon le dernier bilan disponible.

Interrogé par le média en ligne Brut, Emmanuel Macron s'est refusé à qualifier ce bombardement de "crime contre l'humanité", estimant qu'il incomberait à la justice de qualifier les faits.

Le président français a en revanche répété que la Russie commettait des "crimes de guerre" en Ukraine et qu'elle devrait rendre des comptes pour cela.

"Le conflit a changé de nature ces derniers jours", a-t-il estimé, évoquant les meurtres et les viols imputés aux soldats russes. "Ils ont décidé de mener des opérations contre des civils de manière méthodique", a dénoncé Emmanuel Macron.

(Tangi Salaün, édité par Bertrand Boucey)

9 commentaires

  • 09 avril 13:50

    La Russie n'utilise plus de Tochka U depuis trois ans, car ces derniers ont été remplacés justement par les missiles Iskander. Les seuls pays qui utilisent encore les Tochka U sont l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Biélorussie, la Bulgarie, le Yémen, le Kazakhstan, la Syrie et... l'Ukraine !


Signaler le commentaire

Fermer