Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'État touche le pactole grâce aux gains non réclamés de la FDJ
Le Point20/04/2021 à 03:10

Une aubaine et une manne financière inespérée. Depuis l'entrée en vigueur de la loi Pacte, en novembre 2019, l'État français n'est plus actionnaire majoritaire de la Française des Jeux (FDJ). En cédant 52 % de ses 72 % d'actions aux particuliers et aux salariés du groupe, il a fait coup triple : il reste bénéficiaire de dividendes et destinataire des taxes sur les mises, mais peut également récupérer les lots non réclamés par les parieurs du Loto ou des jeux de paris, rappelle L'Express

Présentée par le gouvernement d'Édouard Philippe, la loi Pacte - Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises - est destinée à faire grandir les entreprises françaises et repenser leur place dans la société. Un pari gagnant pour l'État, qui a engrangé la bagatelle de 70,5 millions d'euros de gains non réclamés en 2020, selon l'hebdomadaire.

Seuls les gains de rang 1 échappent à la réglementation

Jusqu'à présent, ces sommes étaient mises de côté par la Française des Jeux dans un fond dédiés aux opérations commerciales ou pour des super tirages, via un fond cagnotte. Désormais, les gains « oubliés » par les gagnants du Loto, de l'Euromillions, de My Million, de Keno, mais aussi des Lotos Foot, Basket et Rugby sont intégralement reversées dans les caisses de l'État. Seuls les gains de rang 1 de l'Euromillions, du Loto et de My Million échappent à cette réglementation,

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer