1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jadot pour l'économie de marché, contre les sovkhozes
Reuters09/07/2019 à 13:09

JADOT POUR L'ÉCONOMIE DE MARCHÉ, CONTRE LES SOVKHOZES

PARIS (Reuters) - Le député européen Yannick Jadot a déclaré mardi qu'il situait l'écologie qu'il défend dans le cadre politique d'une économie de marché où le clivage gauche-droite n'est plus pertinent.

"L'économie de marché? Tout le monde est pour l'économie de marché ! Vous voulez que les paysans bio vendent dans les sovkhozes ? Vous voulez l'économie de Maduro ?", s'est exclamé sur France 2 le député Europe Ecologie-Les Verts en faisant allusion aux fermes d'Etat de la période soviétique et au président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro.

"Nous sommes pour une économie régulée où l'économie a du sens, les entreprises ont une vision, ils servent la société, la justice sociale et la lutte contre le dérèglement climatique et l'anéantissement du vivant. C'est notre avenir", a-t-il ajouté.

Selon plusieurs médias, le communiste Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris Anne Hidalgo, a critiqué dimanche le leader écologiste, qui n'a pas exclu des alliances avec la droite dans certaines villes pour les municipales, en lui rappelant qu'il était de gauche.

"Je suis écologiste", s'est défendu Yannick Jadot. "J'en ai marre que l'écologie ait à se situer par rapport au paysage politique du XXe siècle."

Il a critiqué le texte de ratification du traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (Ceta) qui doit être discuté ce mois-ci au Parlement français en vue de sa ratification, ainsi que le projet d'accord de libre-échange conclu vendredi entre la Commission européenne et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay).

(Danielle Rouquié, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1624901
    09 juillet14:41

    pour des cohn.... pour des cohn.... bendit ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer