Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus: Hausse des cas au Royaume-Uni menacé d'un nouveau confinement
Reuters20/09/2020 à 11:31

CORONAVIRUS: HAUSSE DES CAS AU ROYAUME-UNI MENACÉ D'UN NOUVEAU CONFINEMENT

CORONAVIRUS: HAUSSE DES CAS AU ROYAUME-UNI MENACÉ D'UN NOUVEAU CONFINEMENT

LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni devra probablement réintroduire prochainement certaines mesures nationales de confinement pour lutter contre le coronavirus, a déclaré samedi un éminent épidémiologiste, alors que les nouveaux cas d'infection ont atteint leur niveau le plus élevé depuis début mai.

Neil Ferguson, professeur d'épidémiologie à l'Imperial College de Londres et ancien conseiller du gouvernement, a déclaré à la BBC que le pays était confronté à une "tempête parfaite" d'infections croissantes alors que la population retourne au travail et à l'école.

"Je pense que certaines mesures supplémentaires seront probablement nécessaires dans les plus brefs délais", a-t-il déclaré.

"Nous sommes actuellement à peu près au même niveau d'infection que celui de la fin février dans ce pays, et si nous attendons encore deux à quatre semaines, nous reviendrons au niveau que nous connaissions à la mi-mars, et cela va - ou pourrait - causer des décès", a ajouté Neil Ferguson.

Le Royaume-Uni a fait état samedi de 4.422 nouveaux cas de contaminations au coronavirus, 100 de plus que vendredi et le bilan quotidien le plus élevé depuis le 8 mai.

Vendredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu'une seconde vague épidémique était inévitable au Royaume-Uni et que le gouvernement pourrait être contraint de mettre en oeuvre de nouvelles mesures de restriction sans pour autant ordonner un second confinement national.

(David Milliken, Blandine Hénault pour la version française)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    21 septembre02:04

    pas d'affolement...il ne s'agit que d'une petite gripette, comme s'acharnent à nous convaincre les négationnistes de services de tous bords...;-(((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer