Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Combien coûterait la baisse de TVA sur l'énergie promise par le RN ? Bercy révèle ses calculs
information fournie par Boursorama avec Media Services 14/06/2024 à 12:46

Le Rassemblement national a fait de cette mesure un porte-étendard de sa politique en matière de protection du pouvoir d'achat.

(illustration) ( AFP / DAMIEN MEYER )

(illustration) ( AFP / DAMIEN MEYER )

Sacrifier la TVA à quel prix ? Diminuer à 5,5% la taxe sur la valeur ajoutée pour les dépenses d'énergie, promesse du Rassemblement national en vue des élections législatives, coûterait 17 milliards d'euros aux finances publiques, a calculé le ministère de l'Economie, au démarrage d'une campagne éclair.

Ristourne à 17 milliards, selon Bercy

Présente dans le programme des élections européennes de M. Bardella ainsi que dans une profession de foi révélée jeudi par Le Figaro en vue des législatives, la baisse de la TVA à 5,5% sur l'électricité, le gaz, les carburants et le fioul est l'une des mesures phares du RN en vue de protéger le pouvoir d'achat.

Cette baisse de taxes se traduirait par un coût de 16,8 milliards d'euros pour les finances publiques, a estimé vendredi le ministère de l'Economie et des Finances dans un chiffrage communiqué à des journalistes. Dans la matinée, Bruno Le Maire a éreinté le Rassemblement national et son programme qu'il juge "tissé de mensonges'.

Dans le détail, le recul de TVA représenterait un manque à gagner de 10 milliards d'euros pour "l'essence", 4,5 milliards d'euros pour l'électricité et 2,3 milliards d'euros pour le gaz, indique le ministère.

Très cher "panier"

Pour faire face à une crise énegétique d'ampleur entre 2021 et 2023 sur fond d'invasion russe en Ukraine, l'exécutif a déployé un "bouclier énergétique", une série de mesures pour protéger le pouvoir d'achat face à la flambée des prix de l'énergie. Au total, les aides à la consommation d'énergie (bouclier énergétique, chèques énergie, aides aux entreprises, etc.) ont déjà représenté sur la période un coût de 85 milliards d'euros, selon une estimation réalisée par la commission des Finances du Sénat dans un rapport de 2023.

Part de voix exprimées obtenues par le RN dans chaque circonscription législative en France, lors des élections européennes de juin 2024, résultats provisoires au 12 juin à 11h ( AFP / Nalini LEPETIT-CHELLA )

Part de voix exprimées obtenues par le RN dans chaque circonscription législative en France, lors des élections européennes de juin 2024, résultats provisoires au 12 juin à 11h ( AFP / Nalini LEPETIT-CHELLA )

Outre la baisse de TVA sur l'énergie promise par le RN, le coût d'une baisse de TVA sur les produits alimentaires pourrait par ailleurs se chiffrer à 7 milliards d'euros, détaille par ailleurs le ministère des Finances. Lors de la campagne présidentielle de 2022, le Rassemblement national a proposé une suppression de la TVA sur un panier de 100 produits alimentaires et hygiéniques. C'est "donc 24 milliards d'euros d'un coup pour une mesure inefficace qui va plus souvent dans la poche des distributeurs que du consommateur", a expliqué vendredi le ministère de l'Economie à la tête duquel Bruno Le Maire fait campagne en faveur du parti macroniste balayé lors des élections Européennes.

37 commentaires

  • 14 juin 15:42

    Les 2 fronts présentent des programmes stupides et très très couteux qui au final n'apporteront aucun progrès social! La retraite à 60 ans, c'est des retraites moins importantes, moins de cotisations qui rentrent, plus de dépenses, moins de richesse produite pour le pays et en conséquence, une croissance en berne, du chômage donc plus de dépenses, moins de cotisations et des retraites encore plus faibles! Bravo!


Signaler le commentaire

Fermer