Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bourse: la folle histoire de l'indice de la peur
information fournie par Le Point11/03/2020 à 15:04

On se souviendra sans doute longtemps de ce lundi 9 mars 2020. Ce jour où, après onze années de hausse sur les marchés, la peur a déferlé comme un tsunami sur les cinq continents, à la suite de la baisse du prix du pétrole et la propagation du coronavirus. La peur ? Un « sentiment d'angoisse éprouvé en présence ou à la pensée d'un danger, réel ou supposé, d'une menace », dixit le Larousse.Lire aussi Pétrole : « Les Saoudiens veulent punir la Russie »Alors voilà, c'est désormais avéré, les marchés financiers s'affolent en imaginant le pire, c'est-à-dire une crise économique majeure. C'est avéré, car ? outre la chute brutale des bourses mondiales qui témoigne d'une fébrilité certaine ? un indicateur boursier, qui mesure le degré de nervosité des marchés, s'est envolé?Il s'agit du Vix (pour volatility index) : l?indicateur de volatilité du marché financier américain, calculé quotidiennement sur le S & P 500 (indice action phare de Wall Street, composé des 500 principales valeurs). Son surnom : « l?indice de la peur ». Plus cet indice est élevé, plus les investisseurs sont paniqués et désorientés. Et il se trouve que le Vix, créé en 1993, a grimpé en flèche à 62 dans le courant de la journée du lundi 9 mars. Son plus haut niveau depuis 2008, alors que le monde était en pleine crise financière ! À titre de comparaison, sur les dix dernières années, le Vix a atteint une moyenne...

0 commentaire