Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Birmanie: Les manifestants à nouveau dans la rue malgré la répression sanglante
Reuters04/03/2021 à 07:50

BIRMANIE: LES MANIFESTANTS À NOUVEAU DANS LA RUE MALGRÉ LA RÉPRESSION SANGLANTE

BIRMANIE: LES MANIFESTANTS À NOUVEAU DANS LA RUE MALGRÉ LA RÉPRESSION SANGLANTE

(Reuters) - Les activistes pro-démocratie sont de nouveau descendus dans la rue jeudi en Birmanie pour protester contre le coup d'Etat militaire du 1er février, au lendemain de la journée la plus sanglante depuis le début des manifestations, lors de laquelle 38 personnes ont été tuées selon le bilan de l'Onu.

D'après la presse locale, la police a ouvert le feu jeudi matin pour disperser des manifestants à Pathein, ville située à l'ouest de Rangoun. Aucune victime n'a été rapporté dans l'immédiat.

Faisant fi du danger, les activistes disent ne pas vouloir vivre sous le règne de la junte militaire et sont déterminés à continuer de faire pression pour obtenir la libération de la dirigeante démocratiquement élue, Aung San Suu Kyi, et la reconnaissance de la victoire du parti de celle-ci lors des élections législatives de novembre dernier.

"Nous savons que nous pouvons nous faire tirer dessus et être tués par balle, mais il n'y a aucun sens à rester en vie sous la junte", a dit l'activiste Maung Saungkha à Reuters.

En certains points de Rangoun, la principale ville birmane, les manifestants ont érigé des barricades et déployé des draps pour bloquer la mire des policiers.

Le président français Emmanuel Macron a appelé mercredi soir à la fin immédiate de la répression en Birmanie.

(Bureaux de Reuters; version française Jean Terzian)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer