Les notaires confirment la baisse de l'immobilier parisien

le
23

Les prix de l'immobilier parisien auraient baissé de 2,1% sur un an selon les notaires d'Île-de-France.
Les prix de l'immobilier parisien auraient baissé de 2,1% sur un an selon les notaires d'Île-de-France.

En matière d'immobilier, les statistiques passées et les estimations futures varient souvent en fonction des réseaux d'agences. L'un des benchmarks les plus suivis reste donc celui des notaires. Ces derniers ont livré cette semaine leur bilan et perspectives sur l'immobilier parisien : la baisse se confirme.

Pour les notaires d'Île-de-France, le constat est clair : les prix au mètre carré de l'immobilier parisien ont baissé en 2014, et devraient continuer de se contracter en 2015.

Bilan 2014 de l'immobilier parisien

Sur l'année 2014, les notaires parisiens confirment la baisse des prix parisiens sous la barre des 8000 euros par m² en moyenne, s'établissant précisément à 7960 euros en moyenne selon l'étude. Sur un an, les prix de l'immobilier dans la capitale auraient ainsi baissé de 2,1%. Ceci confirme globalement les statistiques publiées par MeilleursAgents.com début janvier, dont ressortait une baisse de l'immobilier parisien estimée à 2,8% sur l'ensemble de l'année 2014.

Désormais, seuls les 4ème, 5ème, 6ème et 7ème arrondissements enregistrent en moyenne des prix de transaction supérieurs à 10 000 euros par mètre carré. Il y a deux ans, huit arrondissements se trouvaient dans cette catégorie.

17 arrondissements auraient vu leurs prix baisser l'année dernière selon l'étude. Les trois arrondissements ayant résisté à ce mouvement étaient les 5ème, 8ème et 9ème arrondissements. À l'inverse, ceux ayant le plus baissé seraient les 2ème, 4ème et 7ème arrondissements avec des contractions de 6 à 7% sur un an, soulignait Le Figaro qui reprenait certaines données de l'étude.

Le sixième arrondissement, où se trouve le quartier de Saint-Germain-des-Prés, reste l'arrondissement le plus cher avec des prix situés en moyenne à 11 710 euros par m² au T4 2014. À l'inverse, l'arrondissement le moins cher de Paris est le 19ème arrondissement, où les prix atteindraient 6620 euros par mètre carré selon la même source.

Perspectives pour 2015

Pour l'ensemble de l'Île-de-France, comprenant Paris et sa banlieue, le consensus des notaires tablerait sur une baisse de 5% des prix de l'immobilier. Interrogé par Le Figaro, Jean-François Buet, président de la Fnaim, commentait : « Il n'y aura pas de véritable effondrement des prix [...].C'est un phénomène plutôt sain, cela montre que les prix se réajustent et que le marché se rééquilibre ».

À noter cette baisse resterait principalement due à la contraction très significative de la demande sur les appartements de cinq pièces et plus, alors que les appartements de taille plus modeste résisteraient mieux.

Les baisses constatées traduisent quoi qu'il en soit l'affaiblissement de l'attrait des acheteurs vis-à-vis de l'immobilier parisien dans son ensemble. Les notaires estimeraient ainsi que les prix de l'immobilier parisien atteindront en moyenne 7840 euros en avril prochain, selon un chiffre repris par Les Echos. La baisse des taux d'emprunt immobilier ne compenserait donc pas la méfiance des acheteurs vis-à-vis des prix souvent considérés comme encore très élevés dans la capitale.

(X. Bargue)

Le prix au mètre carré en région parisienne, arrondissement par arrondissement, ainsi que dans toute la France, peut être consulté sur le site Boursorama. Consultez également les annonces immobilières dans toute la France

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8645627 le samedi 28 fév 2015 à 21:56

    Jean-François Buet, président de la Fnaim, commentait : « Il n’y aura pas de véritable effondrement des prix […].C’est un phénomène plutôt sain, cela montre que les prix se réajustent et que le marché se rééquilibre »... Il y a pas si longtemps on nous vendait, les prix ne peuvent pas baisser, il manque 1 million de logements, etc, etc... les pigeons se font plus rare et le discourt change...

  • M2711013 le samedi 28 fév 2015 à 13:57

    Tout augmente, Julia, mais y a pas d inflation...

  • M4358281 le samedi 28 fév 2015 à 12:55

    "La pierre ..il n'y a rien de mieux '..nous disaient nos bons apôtres bulleux ..mais la pierre au prix de la pierre et non à celui de l'OR..

  • M4358281 le samedi 28 fév 2015 à 12:52

    Bien tomclair..depuis 3 ou 4 ans les gens de notre avis se faisaient traiter de "locavies"dans les forums..le bon sens était en vacances semble t"'il ..Dès son retour très graves désillusions pour beaucoup..!

  • tomclair le samedi 28 fév 2015 à 12:09

    Il y a quinze ans, il fallait 3 ans de salaire pour acheter un logement en moyenne en France, maintenant on en est à 5 ans. L'immobilier à mangé tout le pouvoir d'achat des Français et ils comprennent avec cette crise que les prix peuvent baisser et qu'il est inutile de s'endetter 25 ans pour des murs. La bulle va exploser et il faut une baisse de 30% pour revenir à une situation normale.

  • M3366730 le samedi 28 fév 2015 à 10:35

    heimdal effectivement, merci de le souligner

  • heimdal le samedi 28 fév 2015 à 09:46

    Il ne faut pas oublier que les frais de notaire ont augmenté ce qui renchérit l'achat .Les charges de syndic et les taxes foncières et d'habitation également .Le prix d'achat réel est la somme de tous ces bazars .

  • heimdal le samedi 28 fév 2015 à 09:46

    Il ne faut pas oublier que les frais de notaire ont augmenté ce qui renchérit l'achat .Les charges de syndic et les taxes foncières et d'habitation également .Le prix d'achat réel est la somme de tous ces bazars .

  • kpm745 le vendredi 27 fév 2015 à 19:00

    Les prix ont augmenté artificiellement les 10 dernières années à cause des incitations fiscales. Acheteurs, n’hésitez pas à négocier 30% par rapport aux prix affichés.

  • c.voyant le vendredi 27 fév 2015 à 18:35

    fortunos: regardez cette courbe, çà va vous empécher de dormir cette nuit...cette courbe montre la schizophrénie qui s'est emparée du marché de l'immobilier, maintenant il va falloir payer les pots cassés.. http://cgedd.fr/prix-immobilier-friggit.doc