Une majorité de Français ignore tout de la transition énergétique

le
7

Selon le baromètre annuel publié par le médiateur national de l'énergie, moins d'un cinquième des ménages français sait ce que recouvre cette évolution et les outils qui y sont liés.

Depuis quelques jours déjà, le projet de loi d'orientation énergétique est en discussion au Parlement. Avec l'espoir pour Ségolène Royal, la ministre de l'Énergie, qu'il soit adopté avant la fin de l'année. Cette irruption de la transition énergétique dans le débat politique ne signifie pas, loin s'en faut, que les Français savent exactement de quoi il retourne. Pire, cette évolution est encore largement méconnue, comme l'atteste le baromètre annuel Énergie-Info réalisé par le médiateur national de l'énergie. Les premiers résultats, qui viennent d'être publiés, montrent que seuls 18% des ménages savent réellement de quoi il s'agit et 22% en ont entendu parler mais n'ont pas bien compris ce que c'était.

«Les 40% de ménages en ayant entendu parler retiennent surtout les bénéfices collectifs de la transition énergétique, souligne le médiateur, protection de l'environnement (86%) et création d'emplois (73%), les bénéfices individuels attendus sont plus nuancés: si 61% estiment que la transition leur permettra de réaliser des économies d'énergie, 57% craignent une hausse des prix.» Sur ce dernier point, difficile de donner tort aux ménages interrogés. Les tarifs réglementés du gaz viennent d'augmenter au 1er octobre (+3,9%) et une hausse est également attendue en novembre. Par ailleurs, une majoration des prix de l'électricité devrait intervenir au cours des prochaines semaines.

La précarité énergétique reste un sujet prioritaire

Toujours selon l'enquête, «un peu plus de 40% des Français ont également entendu parler des compteurs évolués». Parmi eux, 9 sur 10 ont compris leur intérêt pour la relève à distance des consommations et 8 sur 10 pour la facturation basée sur la consommation réelle et non plus estimée. Dans l'électricité, le compteur Linky doit être progressivement déployé par ErDF, la filiale d'EDF en charge de la distribution. À la rentrée, plusieurs équipementiers ont été sélectionnés à l'issue d'un appel d'offres pour fabriquer les premiers compteurs.

Enfin, le médiateur national de l'énergie rappelle à quel point la précarité énergétique reste un sujet prioritaire: le poste énergie dans le budget domestique représente un sujet de préoccupation important pour près de 80% des ménages. Pour 2 ménages sur 3, la facture d'énergie représente un poids important, voire très important pour les plus modestes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mardi 7 oct 2014 à 23:44

    Pour s'assurer que c'est vrai, bordo, il faut aller dans les labos de recherches en biotechs, en nanotechs, en énergie, en procédés de fabrication, aller dans les services de R&D d'entreprises de haute technologie, lire les publications scientifiques : pas très "grand public" ! :D

  • faeric le mardi 7 oct 2014 à 19:53

    Retour au poele a bois et au puits au fond du jardin, voila notre prochaine transition energetique !

  • bordo le mardi 7 oct 2014 à 18:35

    En fait, on en a entendu parler, mais on s'en fout complètement. D'ailleurs, qui nous assure que c'est vrai ? Les politiques mentent déjà sur ce qui est important, pourquoi ne mentiraient-ils pas sur ce qui ne l'est pas ?

  • knbskin le mardi 7 oct 2014 à 18:26

    .../... qui se traite dans les labos de recherche, dans les équipes de R&D des entreprises de pointe, et effectivement, le "grand public" n'en a pas la moindre idée ... Ajoutons pour être honnête que les politiques se gardent bien de lui en donner une, incapables qu'ils sont d'en avoir une eux-mêmes ! :D

  • knbskin le mardi 7 oct 2014 à 18:24

    "Transition énergétique" n'a pas plus de sens que "développement durable". Slogans politiques creux, proférés par des politiques sans la moindre culture scientifique ou technique. Par contre, produire de plus en plus d'énergie sans hydrocarbones fossiles à terme, et se passer de certains minéraux (minerai de fer par exemple ...), c'est un vrai problème .../...

  • frk987 le mardi 7 oct 2014 à 17:53

    Pour une fois que le bon sens populaire est en phase avec la réalité.....des co..ies d'écolos démagos, une fois cela dit, tout est dit.

  • fbordach le mardi 7 oct 2014 à 17:29

    Forcément c'est couteux et dogmatique. la conséquence c'est que cela va faire exploser la facture d'énergie des ménages...