Un site pour commenter son séjour à l'hôpital

le , mis à jour à 15:29
0

Lancé fin juillet, Hospitalidée ambitionne à terme d'aider les patients à choisir son établissement à l'aide de commentaires d'internautes.

On connaissait les sites pour commenter son hôtel de retour de vacances. Voici maintenant Hospitalidée, service internet gratuit qui permet de commenter et de consulter les avis des particuliers sur les hôpitaux et les cliniques. «Avec ma femme, nous avons choisi notre maternité sur l'avis d'une seule amie, une base fragile pour une décision si importante, raconte Loïc Raynal, créateur toulousain du site et ancien agent EDF. J'ai donc voulu créer un site d'aide au choix d'un établissement de santé.»

En ligne depuis seulement fin juillet, Hospitalidée ne recense par encore des millions de commentaires mais le site se remplit au rythme de «plusieurs dizaines d'avis par jour et en compte environ 10.000 à ce jour», selon son fondateur. Il suffit, pour donner son impression sur un établissement, de donner un e-mail (qui ne sera pas réutilisé à des fins commerciales). Chaque service de chaque établissement, privé comme public, peut être commenté.

Mais attention, il ne s'agit pas de critiquer un infirmier ou d'encenser une médecin. «On ne juge pas les personnes ni la qualité des soins, mais le «prendre soin»», précise Loïc Raynal. Il faut dire qu'il avance sur un terrain dangereux. La notation des médecins, sur des sites comme Yelp par exemple, existe, mais ne décolle pas. Des sites spécialisés, lancés en 2009, ont même fermé. Par ailleurs, l'Ordre des médecins et la Justice regardent cette évolution d'un œil soupçonneux.

Commentaires vérifiés

Pour réussir à attirer et à fidéliser les internautes, Hospitalidée entend vérifier à terme que les commentateurs sont bien passés dans l'établissement qu'ils jugent. Via un scan du courrier de sortie, par exemple. «Nous voulons être un site de qualité», défend Loïc Raynal. Premier succès en ce sens: le site a été adoubé par le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss), première association française de patients. «Enfin un site grand public d'évaluation des établissements de santé… par le grand public», se félicite-t-il sur son site internet.

Quant au modèle économique, Loïc Raynal envisage de vendre des restitutions d'avis aux établissements, voir de réaliser des classements, lorsque le site aura pris de l'importance.

Nul doute que cette initiative fera parler d'elle, les 28 et 29 août à Tours lors de l'université d'été de l'Agence nationale d'appui à la performance des hôpitaux (Anap), qui aura pour thème «en quoi les usagers et les citoyens peuvent-ils contribuer à la performance du système?». Les patients, justement, auront la parole à cette occasion.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant