Stéphane Plaza ne fait pas l'unanimité chez les agents immobilier

le
2

Malgré l’ouverture récente de la centième agence de son réseau immobilier, l’animateur vedette de M6 essuie les critiques des professionnels de l’immobilier, qui l’accusent de décridibiliser leur métier.

La popularité de Stéphane Plaza chez les téléspectateurs français est indiscutable: son émission Chasseurs d’appart’ est un franc succès. «Une approche légère de la recherche immobilière tout en dévoilant (une partie!) des coulisses», écrivions nous en janvier dernier. Mais peut-être l’approche est-elle trop légère... C’est en tous cas ce que dénoncent plusieurs professionnels de la profession dans un véritable «coup de gueule» publié dans les colonnes du Parisien.

«Dès qu’il y a un agent immobilier dans un film, c’est un escroc ou un con. Plaza est sympathique, mais il en fait trop et ridiculise notre métier, déplore Benoit-Henri Vitu, le patron d’une agence immobilière. Nous, on ne fait pas la bise à nos clients et on ne danse pas dans leur salon!» «Stéphane Plaza laisse penser qu’une recherche d’appartement dure une semaine. Or, cela peut prendre six mois ou un an», explique un autre agent immobilier. Invraisemblable, irréalisme et décalages systématiques avec la réalité du métier sont donc pointés du doigt.

100 agences ouvertes en un an

Pourtant, côté «professionnel», Stéphane Plaza ne semble pas ridicule. Malgré des débuts quelque peu poussifs, et un certain nombre de critiques, le réseau d’agences immobilières du célèbre animateur d’M6 semble désormais bel et bien lancé. En moins d’un an, le réseau compte déjà une centaine d’agences dans l’Hexagone. Et ce n’est que le début, promet l’enseigne qui annonce vouloir atteindre les 500 agences d’ici à 2020. Des objectifs ambitieux.

Ce démarrage n’efface pas, cependant, les critiques et les craintes que l’animateur s’attire depuis la création de son réseau. Bernard Cadeau, président du réseau Orpi, avait par exemple expliqué au Figaro la gêne occasionnée. «Ce qui me gêne, c’est la position de M6 qui investit plusieurs millions d’euros dans ce réseau risquant ainsi un conflit d’intérêts, souligne-t-il. En tant que patron de réseau, j’aurai du mal à regarder la chaîne du même œil pour y placer de la publicité.» Et s’il apprécie «l’éclectisme» de Stéphane Plaza et «sa contribution au nouveau regard porté sur le métier d’agent immobilier», le montage financier de son enseigne aura toujours du mal à passer. Le mélange des genres ne fait pas bon ménage...

L’animateur non plus, ne plaisante pas avec son nom: en 2014, il avait attaqué en justice un agent immobilier et lui avait réclamé 70.000 euros. Le problème? Ce dernier avait déposé à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) la marque «Plaza Immobilier» avant lui, espérant surfer sur le succès de son nom...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • BARIL22 il y a 7 mois

    Encore un pistoné de la télé qui sait faire son beurre

  • chmey671 il y a 7 mois

    eh oui aucune corporation n'accepte que la concurrence augmente et se développe pour pouvoir continuer à plumer ses clients ....c'est bien le mal français par excellence