Saint-Gobain aura sa tour à La Défense

le
2

Generali déposera au printemps 2015 un permis de construire pour bâtir à La Défense un gratte-ciel qui sera occupé par Saint-Gobain. Le déménagement pourrait intervenir en 2019-2020.

L'heure du déménagement n'a pas encore sonné pour Saint-Gobain. Mais le groupe, spécialiste des matériaux de construction, a décidé de quitter à terme son actuel siège des Miroirs à La Défense et de s'installer dans un QG plus écologique. Son idée: trouver un bâtiment mettant en valeur ses produits. Par exemple, ses vitrages high-tech qui seraient plaqués sur la façade. Il pourra ainsi utiliser son gratte-ciel comme un gigantesque show-room. Tout le contraire de son siège actuel des Miroirs qui n'est pas un exemple du développement durable.

Depuis près d'un an, Saint-Gobain envisage de faire construire sa propre tour à La Défense dont l'assureur italien, Generali, serait propriétaire. Ces derniers mois, les deux groupes ont avancé dans cette direction et ont signé un accord en ce sens. Il s'agira d'un gratte-ciel d'une hauteur de 165 m avec 49.000 m2 répartis sur 34 étages. Cet immeuble sera construit à la place des bâtiments d'habitation Iris, vides depuis un moment.

Opportunité à saisir

Generali déposera le permis de construire au printemps 2015. Il devrait être obtenu à la fin de l'année. Et la tour devrait être terminée en 2019-2020. Le temps de gérer les inévitables recours contre le permis de construire, de détruire les petits bâtiments existants où sera érigé ce gratte-ciel puis de construire le nouvel édifice.

Pour Saint-Gobain et Generali, ce projet est une opportunité à saisir. L'assureur italien, qui a dû renoncer à un projet de tour beaucoup plus ambitieux (90.000 m2) sur le même terrain à La Défense à cause de la crise mi-2011, est tout heureux de construire un batiment sur ce terrain. Si rien n'était sorti de terre, il aurait perdu de l'argent. Quant à Saint-Gobain, cela sera une preuve vivante de son repositionnement sur l'habitat durable, le credo de son PDG, Pierre-André de Chalendar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • moinesol le mercredi 17 sept 2014 à 15:47

    Construire du bureau à la place de logements. Alors que la vacance est à + de 10%.C'est quand même dommage non. D'autant que le terrain hébergera 2 fois moins de mètres carrés prévus.

  • pascalcs le mercredi 17 sept 2014 à 06:11

    Une construction de 165 m de haut ne mérite pas, et depuis longtemps,  l'appellation de gratte ciel à une époque où la hauteur moyenne des vrais gratte ciels est de 5 à 700 m de haut...