Pour une France de propriétaires, Sarkozy veut une aide à l'apport

le
6

Détaillant ses propositions de politique du logement, le président des Républicains mise notamment sur un apport de 10% garanti par l’État qui permettrait aux primo-accédants de décrocher un prêt plus facilement.

«La clé du problème français de logement, c’est de déclencher la primo-accession», souligne Nicolas Sarkozy dans le cadre de sa campagne pour la primaire à droite. De passage à l’Orpi Lab, premier rendez-vous organisé par le réseau immobilier pour permettre aux candidats à l’élection présidentielle de préciser leurs positions sur l’immobilier face à un panel de Français et d’agents immobiliers, le président des Républicains a détaillé ses propositions.

La plus centrale consisterait à accorder aux primo-accédants (sous condition de ressource et avec un montant maximal d’un achat) un apport de 10% garanti par l’État. Une formule qui faciliterait grandement l’accès à un prêt bancaire pour bon nombre de ménages. «Malgré ses succès, le PTZ a toujours été refusé par les banques comme mise d’apport personnel, précise Nicolas Sarkozy. En période de taux bas, il faut trouver d’autres formules bien plus puissantes, comme cette garantie.»

Ces dispositifs fiscaux qui soutiennent les promoteurs

L’ancien chef de l’État estime que cette innovation enclencherait une dynamique vertueuse pour tendre vers cette France de propriétaires qu’il appelle de ses vœux. Cet accès facilité au crédit immobilier permettrait à bon nombre de représentants de la classe moyenne d’accéder à la propriété. Une solution bien plus efficace que la création de nouvelles aides et incitations fiscales selon Nicolas Sarkozy. «On peut créer tous les dispositifs fiscaux qu’on veut, si les acheteurs n’ont pas les moyens d’acheter ça ne servira à rien... sauf à soutenir les promoteurs.»

Par ricochet, la nouvelle fluidité du marché créée par cette aide à l’apport éviterait les tensions du logement social, selon le candidat. «Le logement social c’est un moment de la vie, pas un projet de vie», résume Nicolas Sarkozy. Une plus grande fluidité qui devrait permettre aux occupants de logements sociaux de libérer leur appartement quand ils ont réussi à s’acheter un nouveau logement ou que leur situation a évolué (départ des enfants, hausse de revenu...). Retrouvez ici l’ensemble du programme logement du candidat Sarkozy et ici ses mesures sur la fiscalité immobilière ou encore ici pour les propositions des autres candidats à la primaire de la droite.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.barbe6 il y a 8 mois

    Il fait feu de tout bois et remplace l'agitation par la réflexion.Allez il faut l'accepter ni Sarko ni Hollande en 2017.

  • am013 il y a 8 mois

    Une aide a l'apport ? Comme cela c'est encore les classes moyennes qui financeraient soit par impôts soit par absence de réduction d'impôts..donc une fois de plus c'est d'un effet totalement contraire à ses discours...mais c'est pas étonnant.

  • b.renie il y a 8 mois

    La clé du problème français de logement, une aide de l'Etat dit Sarko. C'est tout lui Une politique à Hue et à Dia Le problème de la France est que sa situation est totalement déséquilibrée en conséquence d'absence d'une politique centrée sur des objectifs cohérents pour créer une synergie. Depuis 1981 c'est un patchwork circonstanciel Alors il en résulte une perte en ligne de l'efficacité des moyens gaspillés dans des mesurettes prises dans un désordre permanent

  • bernm il y a 8 mois

    Le meilleur moyen d'aider a l'accession a la propriete? Arreter toutes les aides au logement. Les prix baisseront automatiquement et les logements seront plus abordables.Donnez 100k€ a tous les eventuels acheteurs et les prix des logements augmenteront d'autant...

  • sibile il y a 8 mois

    vouloir aider les gens à s'installer dans la vie, c'est de la démagogie pour certains ...

  • d.e.s.t. il y a 8 mois

    De plus en plus dana la démagogie !