Pour remplir ses TGV, la SNCF va rendre les échanges de billet payants

le
0

À partir du mois d'avril, il faudra débourser de cinq à quinze euros pour un échange effectué plusieurs semaines avant le départ ou son jour même.

La SNCF veut améliorer le taux d'occupation de ses trains à grande vitesse. La compagnie ferroviaire a annoncé vendredi que ses commerciaux travaillaient sur le moyen de faire évoluer son «yield management», le système qui consiste à ajuster les tarifs des billets en fonction de la demande, en prenant aussi en compte d'autres paramètres comme les jours fériés et la météo. Mauvaise nouvelle pour les usagers, la SNCF prévoit de rendre payant l'échange de tous les billets. «Nous allons instaurer des frais sur l'échange des billets de TGV pour éviter que certaines places ne soient pas occupées, ce qui représente un manque à gagner», a expliqué Rachel Picard, directrice de SNCF Voyages.

Ainsi, à partir du mois d'avril, les échanges et les remboursements seront donc facturés de 5 à 15 euros selon les cas, notamment pour les détenteurs de cartes de fidélité: 5 euros l'avant-veille du départ, 15 euros la veille ou le jour du départ.

Éviter les TGV qui affichent complet sans l'être

Aujourd'hui, l'échange ou le remboursement d'un billet est gratuit jusqu'à la veille du départ (sauf pour les billets «prem's»), puis facturé 12 euros le jour du départ. En les rendant payant, la SNCF veut dissuader ses clients de bloquer plusieurs places à des dates ou des heures différentes avant de faire un choix définitif et de demander l'échange ou le remboursement des réservations inutiles.

Selon Rachel Picard, le résultat de ces pratiques est que des TGV qui affichent complet trois jours avant partent finalement avec des sièges inoccupés, ce qu'elle souhaite éviter. À ce jour, le taux d'occupation des TGV est de 65%, et n'est pas suffisamment rentable. «Notre objectif est de pouvoir libérer ces places en dernière minute et de les remettre à disposition», a-t-elle justifié.

SNCF Voyages rappelle que seulement 17 % des billets sont aujourd'hui échangés.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant