Pour acheter en France, mieux vaut miser sur les grandes surfaces

le
4

Selon une étude réalisée par le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com, il faut en moyenne 4 ans pour rentabiliser une acquisition de 100m2 contre 19 ans pour 30m2.

Dois-je acheter ou louer? Une question essentielle et une préoccupation qui n'est pas nouvelle pour les Français... En cette rentrée, une étude réalisée par le courtier en ligne Meilleurtaux.com dévoile les réponses à cette épineuse question pour les 39 plus grandes villes françaises. La méthode est simple: tenir compte à la fois du prix au m2, du montant des loyers, de la taxe foncière et du rendement de l'argent investi pour se rendre compte des intérêts à acheter où louer dans telle ou telle ville.

Premier enseignement de cette étude: bien que les prix de l'immobilier soient élevés, louer n'est pas toujours plus avantageux. Dans un certain nombre de grandes villes françaises, acheter un bien immobilier est rapidement rentabilisé, surtout lorsque la surface du bien est importante: en France, l'acquisition est rentabilisée en moyenne au bout de 4 ans pour un 100m2, et 5 ans pour un 70m2.

Paris demeure une exception

«Pour des plus grandes superficies, à partir de deux pièces, l'achat dans plusieurs villes de France s'avère largement et rapidement plus rentables que la location», constate Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com. Ainsi, dans une ville comme Bordeaux, il faut attendre 26 ans pour rentabiliser l'achat d'un bien de 30m2... mais seulement 6 ans pour l'achat d'un 100m2!

Autre constat de l'étude: l'achat en province est plus que jamais intéressant, compte tenu de la stabilisation des prix... La capitale reste la seule exception française. Que ce soit pour une petite ou une grande surface, le prix au mètre carré est si élevé que devenir propriétaire n'est rentable qu'au bout d'une vingtaine d'années: 19 ans pour un 100m2, 21 ans pour un 50m2, et... 24,5 ans pour un 30m2! «Acheter petit pour ensuite acquérir plus grand», n'est donc pas spécialement le bon calcul, explique Maël Bernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.