Nettes hausses de la taxe foncière décidées en Île-de-France pour 2016

le , mis à jour à 18:19
83

La taxe foncière va augmenter dans quatre départements d'Île-de-France.
La taxe foncière va augmenter dans quatre départements d'Île-de-France.

Quatre départements d’Île-de-France en manque de financements vont appliquer une augmentation de leur taxe foncière cette année, ce qui se traduira par une hausse des impôts locaux de l’ordre de 50 à 125 euros en moyenne par logement en fonction des départements.

« Des mesures impopulaires, mais nécessaires » : c’est ainsi que Jean-Jacques Barbaux, président du conseil départemental de Seine-et-Marne (77), résume la situation, repris par Le Figaro.

Son département, ainsi que les Yvelines (78), l’Essonne (91) et le Val-d’Oise (95), vont en effet appliquer une hausse de la taxe foncière cette année, de manière à pouvoir boucler leur budget malmené par des dépenses plus élevées que prévu.

De manière pratique, c’est plus exactement le taux de la « part départementale » de la taxe foncière qui va augmenter cette année dans ces quatre départements d’Île-de-France.

En Seine-et-Marne, le taux de cette part départementale va passer de 15,70 à 18% cette année, représentant une hausse moyenne de 50 euros par logement. Dans les Yvelines, le taux va passer de 7,58 à 12,58% (+125 euros en moyenne par logement). Dans l’Essonne, le taux va passer de 12,69% à 16,37% (+70 à +90 euros en moyenne par logement selon deux sources différentes), et de 13,25% à 17,18% dans le Val-d’Oise (+75 euros en moyenne).

Les présidents des quatre conseils départementaux ayant décidé d’appliquer ces augmentations sont issus des Républicains, et accusent le gouvernement socialiste d’avoir baissé leurs dotations, au point que celles-ci sont désormais trop faibles pour subvenir aux dépenses obligatoires de leur administration.

Ces départements sont notamment confrontés à une hausse de leurs dépenses sociales obligatoires, notamment concernant le RSA, les aides aux handicaps et les aides aux personnes âgées.

Ces départements avaient précédemment essayé de réaliser des économies pour permettre de maintenir leur équilibre budgétaire. « Depuis 2011, nous avons pris 80 mesures qui nous ont permis de réaliser 70 millions d’euros d’économies », a ainsi rappelé Arnaud Bazin, président du conseil départemental du Val-d’Oise, repris dans Le Parisien. Mais ces mesures n’ont pas suffi.

« Nous avions 17 millions d’euros de RSA non budgétés en 2015 et 23 millions d’euros de dotations en moins », relève pour sa part Jacques Barbaux, repris par Les Echos, illustrant la divergence intenable entre les revenus et les dépenses de son département, ayant finalement conduit à la décision d'augmenter les impôts locaux.

X. B. (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fmbessi il y a 10 mois

    GOUVRERNER C'EST PREVOIRQue l'on ne nous disent pas qu'ils n'ont rien vu venir.Ils sont nuls!

  • lopez69 il y a 10 mois

    Les taux des crédits de cette ville indexés sur le franc suisse sont plus sûrement la vraie cause de cette hausse et non la demande de sécurité des administrés comme prétendu. Incompétence oblige, là aussi, personne ne rend des comptes aux contribuables qui doivent en payer le pots cassés.

  • F083188 il y a 11 mois

    Malheureusement ce n'est pas qu'en ILE de FRANCE, à CLERMONT FERRAND c'est du + 9% sur les TF et TH, soit plus 200€ en moyenne par foyer fiscal !

  • a.mabire il y a 11 mois

    Messieurs les élus, vous n'avez rien compris!!! Nous en avons marre d'être tondus! C'est à vous d'ajuster vos dépenses sur vos recettes et non l'inverse C'est à vous de refuser d'assumer les conséquences financières prises par d'autres! C'est à vous de réduire vos effectifs et de les remettre au travail (35h et non 28h, 5 semaines de congés et non 10, réduire l'absentéisme, etc.)! Etonnez-vous et offusquez vous de la montée du FN et du à votre gestion calamiteuse!!!

  • degrowth il y a 11 mois

    Le recours aux paradis fiscaux est rendu possible par la concurrence entre états organisée par le capital flottant .Tant que nous voterons pour les esc...rocs qui ont mis en place ce système en prétendant le combattre il faudra assumer les împots toujours en hausse pour les honnêtes patriotes.

  • schmittp il y a 11 mois

    Et, pendant ce temps, les paradis fiscaux...

  • kejocol il y a 11 mois

    bravo le PS. des impots encore des impots !!! c'est la solution a tout probleme pour le PS.

  • kpm745 il y a 11 mois

    Chaque commune devrait financer le RSA et les alloc des gens qui y habitent. Cela incitera les gens à aller travailler au lieu de compter sur la providence

  • M7097610 il y a 11 mois

    si la drogue qui circule dans ces departements était taxée comme l'alcool ou le tabac, ce seraient les departements les plus riches de France !

  • sergela3 il y a 11 mois

    il faudra un jour de refuser de payer l'impôt de façon unilatéral.le seuil d'acceptabilité est déjà dépassé depuis longtemps il y a un moment il faut leur dire STOP.Quand on regarde toutes les officines de l’état qui ne servent à rien et qui ont des trésors en caisse le Sénat qui est consultatif donc inutile car le parlement in finé a toujours raison.