Les ventes en ligne de médicaments sans ordonnance ne décollent pas

le
1

Une centaine de sites seulement vendent des médicaments non prescrits sur Internet, ce qui représente moins de 0,1% des ventes de médicaments dans l'Hexagone.

Deux ans après son lancement, le e-commerce de médicaments non prescrits progresse très lentement. L'automédication en ligne représente moins de 0,1% des ventes du secteur, a indiqué mardi l'Afipa, le syndicat des fabricants de médicaments vendus sans ordonnance. Le nombre de sites autorisés a plus que doublé puisqu'il est passé de 78 en 2013 à 209 fin 2014. Toutefois, 111 sites seulement sont opérationnels.

La bonne nouvelle pour les pharmacies qui se sont lancées dans la vente sur Internet, c'est-à-dire moins de 1% des officines de l'Hexagone, est que les ventes progressent tout au long de l'année. Elles passent de moins de 2300 euros par mois en janvier à près de 9000 euros par site en décembre.

300.000 euros pour les ventes de médicaments en ligne

Au total, Celtipharm, un cabinet de traitement des données de santé, estime à environ 4,5 millions d'euros le chiffre d'affaires des pharmacies autorisées à vendre sur Internet, dont 300.000 euros pour les seuls médicaments. Les produits les plus vendus sont, de très loin, les produits d'hygiène et de cosmétique (49%), suivis des compléments alimentaires (20%), des dispositifs médicaux (pansements, etc.) et des médicaments non prescrits (8%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mardi 20 jan 2015 à 22:11

    Normal les prix sont les mêmes qu'à la pharmacie donc ça n'a aucun intérêt.