Les retraités défilent à l'appel de la quasi-totalité des syndicats

le
0

VIDÉO - La CGT, FO, la CFTC ou encore Solidaires donnent de la voix contre le gel des pensions qui sévit depuis 2013. La CFDT retraités a choisi de ne pas se joindre au mouvement.

Après les médecins ce dimanche, ce sont les retraités qui battent le pavé ce mardi. Ils sont appelés à manifester par les branches retraites des syndicats contestataires CGT, FO, FSU, Solidaires, ainsi que par la Fédération générale des retraités de la fonction publique, l'Union nationale des retraités et personnes âgées... mais aussi par la CFTC, organisation réformatrice. Le mot d'ordre ratisse large: «pour le pouvoir d'achat, les retraites complémentaires, le service public et l'autonomie». Seule la CFDT n'appelle pas à la mobilisation.

Le pouvoir d'achat, d'abord, est mis en danger, d'après la CGT, par le gel des pensions qui dure depuis 2013. «Le pouvoir d'achat des retraités baisse depuis des années du fait de l'augmentation constante des dépenses contraintes et des multiples mesures fiscales», renchérit le syndicat. Toutefois, la perte de pouvoir d'achat a été limitée par le fait que l'inflation a été particulièrement faible durant cette période.

Les retraités s'inquiètent aussi des mesures que devront prendre, d'ici juin, les partenaires sociaux qui gèrent les retraites complémentaires des salariés. Le patronat propose en effet, entre autre, de geler les pensions jusqu'en 2018. Toutefois, les retraités sont mis à contribution au même titre que les autres parties de la population. Les salariés doivent, depuis 2014, s'acquitter de cotisations retraite de base et complémentaire supplémentaires, et la durée de cotisation s'allongera à partir de 2020. De surcroît, le patronat propose d'inciter les salariés et les cadres à partir plus tôt à la retraite. Bref, tout le monde, et pas seulement les retraités, sera mis à contribution pour redresser les régimes de retraite.

Solidarité intergénérationnelle

C'est une des raisons pour lesquelles la CFDT retraités n'appelle pas à la manifester. «Même si nous sommes contre un gel général des pensions, nous refusons de manifester pour tout et n'importe quoi durant les périodes électorales, explique Dominique Fabre, secrétaire générale de l'organisation. Nous pensons que la solidarité doit concerner les retraités et les jeunes, et que ces derniers ne doivent pas perdre leur foi en notre système par répartition.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant