Les Français voudraient contrôler l'usage de leurs impôts

le
17

Les Français semblent avoir une méfiance marquée vis-à-vis de l'utilisation faite de leurs impôts. Signe d'individualisme ou envie d'aller vers un système collaboratif plus efficace ?
Les Français semblent avoir une méfiance marquée vis-à-vis de l'utilisation faite de leurs impôts. Signe d'individualisme ou envie d'aller vers un système collaboratif plus efficace ?

37% des Français considèrerait que les impôts sont une extorsion de fonds, et une large majorité aurait le sentiment d'un gaspillage d'argent public, révèle un sondage OpinionWay pour Finsquare.

Recevoir un avis d'imposition dans sa boîte aux lettres n'a jamais été une agréable surprise. Comme le souligne Finsquare, « la société française a de longue date consenti à un impôt élevé, contrepartie de services publics de qualité et d'une redistribution des richesses ». Il semblerait néanmoins que « dans un climat économique qui ne cesse de se dégrader, ce pacte social et fiscal est aujourd'hui ébranlé ».

Un argent mal utilisé

Les résultats de ce sondage mettent principalement en exergue la mauvaise image qu'ont les Français de la manière dont est dépensé l'argent public. Le chiffre est spectaculaire : 84% de la population estimerait que les pouvoirs publics « gaspillent l'argent des impôts ». Dans la même idée, 76% considéreraient que « l'argent des impôts est mal redistribué » et 37% affirment quant à eux qu'il s'agit tout simplement d'une « extorsion de fonds ».

Dans ce cadre, les Français souhaiteraient avoir davantage le contrôle de l'argent qui leur est prélevé. Ainsi, 73% « préféraient choisir eux-mêmes comment est affecté l'argent des impôts ». Un chiffre étonnement élevé puisque le choix de la destination des impôts a toujours été une prérogative des pouvoirs publics et non des citoyens à l'échelle individuelle.

Davantage d'individualisme ?

Si les résultats de ce sondage semblent révéler une chose, c'est le glissement tangible de la société vers davantage d'individualisme. Finsquare souligne ainsi que « près de la moitié des Français ne considère plus les impôts comme un acte solidaire ». Avec un tiers des sondés considérant l'impôt comme une extorsion de fonds, la redistribution des richesses ne semble plus convaincre tout le monde.

Pourtant, un autre chiffre obtenu par OpinionWay retient l'attention. Interrogés sur la destination que devraient avoir les fonds prélevés par les impôts, 56% des sondés ont répondu qu'ils « aimeraient pouvoir soutenir financièrement des entreprises locales ». Ainsi, Finsquare souligne dans une optique positive que ces chiffres traduisent une « aspiration à des formes directes, collaboratives et locales de solidarité » de la part des Français. De quoi garder une touche d'optimiste sur l'envie d'entraide de la société française.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danielk6 le vendredi 19 déc 2014 à 03:47

    Qui taxe les Français, Explosion des impôts fonciers La France assassinée sur le foncier à 5 € du M² !! vivement 2017 .

  • M4568415 le mardi 16 déc 2014 à 18:58

    Pour arriver à opérer l'hypertrphie fiscale avec succès,il faudrait commencer par réduire de manière drastique la masse des élus et leur clientélisme et s'aligner sur les autres pays européens !

  • marcodan le mardi 2 déc 2014 à 18:09

    Donc 63 pour cent des français trouvent que cela n'est pas vrai!De toute façon une bonne 6 e république permettrait aus citoyens de contrôler voire de mettre fin aux mandats des élus non efficients.m"

  • M7093115 le mardi 2 déc 2014 à 14:52

    Commentaire stupide ou manipulateur du sieur XB Il en déduit' le finaud' à un glissement de la société vers "davantage d' individualisme" alors qu'il s' agit d'une prise de conscience sociale de la principale plaie de ce pays: la gabegie des finances publiques....

  • am013 le mardi 2 déc 2014 à 14:27

    Et encore peu d'entre eux savent que c'est encore pire que cela...les fonds publics alloués a des associations diverses et varies, en millions d'euros, et ne représentant aucune utilité pour le quotidien....cest pire que ca je vous le dis

  • M64315 le mardi 2 déc 2014 à 12:43

    Qui, parmi ceux qui interviennent ici, peut donner le budget de la France pour 2014 ? Allons, un petit effort, juste les dépenses et les recettes ! Personne ? Remarquez, c'est normal, avant, on recevait ces informations dans une plaquette jointe à la déclaration d'impôt. Maintenant, c'est fini. Si on veut l'info, faut aller la chercher. Alors, qui est allé la chercher ? Sinon, je vois mal comment critiquer ce qu'on n'a pas étudié ...

  • M5003824 le lundi 1 déc 2014 à 19:05

    Tout est un problème de confiance. Avant, les français ralaient car les impots étaient trop lourds et se f.. un peu de l'usage qui en était fait ! C'était le probleme du gouvernement. Aujourd'hui, ils contestent les deux : niveau et usage !! Perte de confiance visiblement. Cette confiance ne s'acquiert pas a califourchon sur un scooter , rue du Cirque !!

  • M2286010 le lundi 1 déc 2014 à 18:57

    Une "votation" dans un Canton Suisse demandait aux citoyens s'ils voulaient baisser les impôts. La réponse fut non. Extraordinaire, me direz-vous, ces Suisses sont fous! Il faut savoir que dans ce référendum, étaient indiqués les projets envisagés et ceux qui ne se feraient pas si les impôts étaient réduits...C'est cela une vraie démocratie, non ?

  • M2286010 le lundi 1 déc 2014 à 18:51

    Les Français souhaiteraient contrôler l'utilisation de leurs impôts ?..quel peuple ingérable! Si cela continue (je n'y crois pas un seul instant) nous allons bientôt être en démocratie ...!!KAFKA016 a parfaitement résumé la situation.

  • gerar337 le lundi 1 déc 2014 à 18:25

    Inutile de s'inquiéter , les 577 députés + sénateurs maitrisent parfaitement la situation . Eux sont très peu concernés par les impôts votés par eux-même et en charge de l'usage qui en est fait. Chaque électeur à le choix des compétents à chaque échéance électorale.