Le ticket de métro va augmenter de 10 centimes le 1er août

le
2

VIDÉO - Le prix du ticket de métro en Ile-de-France va augmenter de 10 centimes d'euros. Une hausse qui devrait être entérinée le 13 juillet.

Encore une mauvaise nouvelle pour les usagers des transports en commun franciliens. Cette fois, ce sont les voyageurs ne disposant pas d'abonnement qui seront visés. Et pour cause, le Stif (Syndicat des Transports d'Ile -de-France) va augmenter le prix du ticket de métro de 10 centimes à compter du 1er août, selon Le Parisien . Le tarif aujourd'hui fixé à 1,80 euro passera donc à 1,90 euro, soit une augmentation de 5,5%. Le prix du carnet de 10 tickets devrait quant à lui passer de 14,10 euros à 14,50 euros (+2,8%). Les billets de RER et de trains de banlieue de plus de 2 euros ne subiront pas d'augmentation. La mesure devrait être officiellement décidée le 13 juillet.

»» Lire aussi: Transports, sacs en plastique..ce qui ce qui change au 1er juillet

L'augmentation n'est, bien sûr, pas le fruit du hasard. Lundi, un accord avait déjà été trouvé entre l'Etat et la région Ile-de-France pour revoir à la hausse la tarification du passe Navigo de 70 à 73 euros, là aussi à compter du 1er août. Une semaine auparavant, Valérie Pécresse, présidente de la région francilienne, avait même menacé de fixer le prix du passe entre 80 et 85 euros. D'après Stéphane Beaudet, vice-président chargé des transports de la Région, la hausse du prix du passe Navigo servira à la «rénovation et au renouvellement du matériel roulant». Elle devrait générer entre 80 et 90 millions d'euros pour le Stif.

La nouvelle tarification du ticket de métro, elle, suivrait la même logique en rapportant 10 millions d'euros supplémentaires. L'ensemble des recettes récoltées devraient ainsi être injectées dans l'achat de «700 rames neuves», dans la «sécurisation de 70 gares» et dans le lancement du «plan 1000 bus notamment pour la grande couronne», comme l'avait annoncé Valérie Pécresse mardi sur RTL . En revanche, le Stif ne devrait pas toucher au prix du forfait améthyste (réservé aux seniors et aux personnes handicapées) ni à celui du forfait Imagin'R (réservé au étudiants). C'est en tout cas ce qu'a fait savoir la présidente de la région dans un tweet mercredi.

Si les augmentations de tarifs touchent avant tout les usagers, les entreprises et les acheteurs de carburants ne seront pas non plus épargnés. Pour financer les 300 millions d'euros de déficit imputables au passe Navigo à tarif unique, le protocole signé entre l'Etat et la Région prévoit en effet d'augmenter le Versement Transport ainsi que la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques). Evidemment, la mesure fait grincer des dents, si bien que le Medef et la CGT Ile-de-France sont rapidement montés au créneau pour dénoncer d'un côté «un matraquage des entreprises», de l'autre une décision qui va «pénaliser les plus démunis, les salariés qui créent les richesses et qui n'ont pas toujours accès aux transports publics».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal il y a 5 mois

    il est temps de libéraliser les bus parisiens

  • heimdal il y a 5 mois

    Et allez ,5,5% d'augmentation Après laposte et les augmentations rétro actives d'EDF ! Le service public est malade .