Le litre de gazole à moins d'un euro dans certaines stations

le
4

En 10 jours, le prix de l'essence à la pompe a baissé de 10 centimes en moyenne. Attention toutefois, de nouvelles taxes vont faire leur apparition le 1er janvier.

Le cadeau de Noël aux automobilistes: le prix du gazole est passé sous la barre symbolique d'un euro le litre, une première en cinq ans. En 10 jours, le prix de l'essence à la pompe a baissé de 10 centimes en moyenne. Et dans certaines stations, le litre coûte moins d'un euro, c'est notamment le cas à Châtellerault, près de Poitiers, dans le cadre d'une opération à prix coûtant. Le comparateur de prix Carbeo.com a vérifié l'information auprès des sites concernés.

Plus globalement, le site carbeo.com - qui abrite la première base de données en France sur les stations-service et les prix des produits pétroliers - n'hésite pas à parler de «chute vertigineuse». «Les vacanciers de Noël vont pouvoir alléger leur budget déplacement», poursuit carbeo.com alors que depuis un mois les différentes essences (sans plomb 95, sans plomb 98...) ont baissé de dix centimes en moyenne, soit un gain de six euros par plein d'essence. Cette dégringolade est à la mesure du recul du prix du pétrole: en un mois, le baril est passé de 76,09 à 54,11 dollars, soit une baisse de 28%. Aujourd'hui, plus aucun expert ne se risque à prévoir un plancher pour cette dégringolade des cours.

Introduction de la taxe carbone pour les automobilistes

Toujours selon les relevés de carbeo.com, le super sans plomb 98 (SP98) est descendu sous la barre de 1,40 euro par litre. «Il faut remonter à octobre 2010 pour avoir un prix du SP98 au niveau d'aujourd'hui soit 1,377 euros.» Pour le gazole, la baisse s'élève aussi à une dizaine de centimes depuis un mois, synonyme d'une économie d'un peu plus de 6 euros sur un plein de 60 litres. «Le niveau de prix atteint aujourd'hui par le gazole, 1,134 euro par litre, n'avait pas été vu depuis fin août 2010.»

Même si le mouvement baissier des cours du pétrole pourrait parfaitement se pérenniser tout au long de l'année 2015, l'automobiliste ne va pas en profiter éternellement. Au 1er janvier 2015, le prix du gazole va en effet grimper de près de 5 centimes, de manière mécanique, après l'introduction de nouvelles taxes. Dans un cas, l'État a décidé de relever la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE) de deux centimes, dans l'autre, il s'agit de l'introduction de la taxe carbone pour les automobilistes, destinée à pallier la suppression de l'écotaxe. C'est de l'addition de ces deux surcoûts dont va pâtir le consommateur de gazole, sachant que 80% du parc automobile français roule au diesel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M362321 le lundi 22 déc 2014 à 11:07

    Nouvelles taxes ? Ha bon mais le Président a dit que les impôts arrêtaient de monter. On nous ment ?

  • frk987 le lundi 22 déc 2014 à 10:46

    Pour faites_c , la marge de raffinage-distribution était déficitaire, l'occasion rêvée de réajuster discrètement...mais gare au retour de la hausse du baril, car les marges ne rebaisseront pas. C'est pour cela que je trouve un peu inconscient le bon peuple qui se réjouit de 10 cts de moins, avec la perte fiscale engendrée.....ils paieront autrement.

  • sidelcr le lundi 22 déc 2014 à 10:18

    Exact , mais avec le déluge de taxes depuis 10 ans , s'y retrouver demande un fil d'Ariane (Idem pour les prix du Gaz ou de l'électricité ) .

  • faites_c le lundi 22 déc 2014 à 09:55

    «Le niveau de prix atteint aujourd'hui par le gazole, 1,134 euro par litre, n'avait pas été vu depuis fin août 2010.» Oui mais en aout 2010 le prix du baril en euros était supérieur à celui atteint aujourd'hui! Il y a donc encore quelqu'un (l'état ou les pétroliers) qui s'en met plein les fouilles contrairement à ce que nous dit l'élysée ou à ce qu'essaye de nous faire croire les médias qui ne font absolument pas un travail d'information objective!!!