La performance énergétique, essentielle pour 90% des Français

le
6

Les Français y sont attentifs, que ce soit pour leur consommation quotdienne ou pour le choix d’un logement. L’étiquette énergie a d’ailleurs une incidence non négligeable sur le prix d’un logement.

Le constat est sans appel: les Français sont très attentifs à leur consommation d’énergie. C’est l’idée qui ressort d’un sondage réalisé par l’institut BVA et Foncia. Pour neuf Français sur dix, la performance énergétique d’un logement serait un critère important dans le choix d’un futur bien immobilier. Que ce soit pour un achat (89% de Français y sont sensibles dans ce contexte) ou une location (90%), et peu importe les prestations et caractéristiques du bien. Plus d’un tiers d’entre eux considère même que ce serait un critère de choix primordial!

Cette préoccupation est également confirmée dans la façon de consommer l’énergie. Pas moins de 91% des Français affirment faire attention à leur consommation d’énergie, 39% de façon systématique et 52% de façon plus occasionnelle. Une surveillance qui a plusieurs avantages. Par souci d’économie, d’une part, mais aussi - et c’est une bonne nouvelle! - par une prise de conscience des enjeux environnementaux. Un signe encourageant, à quelques semaines du lancement de la COP 21.

Plus de 42% des Français mettent en avant les dangers pour l’environnement d’une surconsommation des ressources énergétiques (26% ont le sentiment d’accomplir un acte responsable), tandis que 45% évoquent des raisons financières car c’est un bon moyen de réaliser des économies d’argent.

Une incidence sur le prix d’un logement

Pour 82% des Français, le diagnostic de performance énergétique (DPE) aide l’occupant d’un logement à anticiper ses futures consommations d’énergie et pour 79% d’entre eux, il a vocation à sensibiliser le grand public aux conséquences d’une consommation excessive d’énergie sur le réchauffement climatique. Et ce n’est pas tout: l’étiquette énergie a une incidence sur le prix d’un logement. En avril dernier, l’association Dinamic créée par le notariat et la Caisse des dépôts a publié une estimation de la «valeur verte» des maisons et appartements vendus, en mesurant l’impact de la performance énergétique sur leur prix de vente. Résultat: en province, on observe un écart de valeur de 5 % en moyenne par lettre du DPE.

Naturellement, cet impact financier doit néanmoins être nuancé en fonction du dynamisme du marché immobilier. À Paris, par exemple, un appartement étiqueté D ne vaudra que 2 % de plus qu’un appartement classé F... Si vous souhaitez optimiser la performance énergétique d’un logement que vous venez d’acheter ou que vous voulez vendre, c’est évidemment possible en réalisant des travaux. Prudence toutefois, une rénovation énergétique doit s’entreprendre en amont de la mise en vente du bien. Vous trouverez tous les détails dans cet article du magazine Le Particulier .

Selon une étude réalisée par Promotelec que Le Figaro Immobilier vous dévoilait il y a quelques semaines, la part des Français songeant à effectuer des travaux d’intérieur a bondi de dix points en deux ans. Si c’est l’amélioration de leur confort qui arrive en tête de leurs motivations, l’envie de réduire la dépense énergétique n’est pas en reste!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le vendredi 23 oct 2015 à 15:36

    Vous changez vos fenêtres ,ajoutez une VMC double-flux (sinon c'est inutile) ,mettez une chaudière à condensation :minimum 30000 euros de travaux pour récupérer 500 par an = 60 ans d'amortissement et ça c'est sans compter ce furieux de syndic qui va tout faire pour vous imposer une isolation extérieure .La c'est 80 ans d'amortissement ..

  • heimdal le vendredi 23 oct 2015 à 15:31

    Oui mais il faut bien faire avaler des couleuvres aux gueux qui consomment trop d'électricité et c'est mauvais pour la planète malgré que le nucléaire ne produit que du décarboné .Allo ,quelqu'un comprend le raisonnement d'un politicien ?

  • faites_c le vendredi 23 oct 2015 à 14:18

    "Si vous souhaitez optimiser la performance énergétique d’un logement que vous venez d’acheter ou que vous voulez vendre, c’est évidemment possible en réalisant des travaux. " Tout à fait! Vous pouvez investir 20 000 € dans l'optimisation thermique ce qui vous permettra d'économiser au grand maximum 500 €/an! Temps de retour de l'investissement : au minimum 40 ans! Autrement dit c'est une aberration économique de procéder à ce type de travaux!

  • faites_c le vendredi 23 oct 2015 à 14:15

    "...la part des Français songeant à effectuer des travaux d’intérieur a bondi de dix points en deux ans." Ah bon et combien passent à l'action après avoir exprimé leurs intentions? Quand on voit les faillites à répétition dans les métiers du BTP, on peut affirmer sans se tromper que la réalisation des travaux d'intérieur restent à l'état pour d'intention!

  • faites_c le vendredi 23 oct 2015 à 14:13

    "La performance énergétique, essentielle pour 90% des Français"!!! Oui sauf que ce n'est que des intentions! On aimerait avoir les résultats tangibles des intentions sur le terrain car je suis certain que 99% des français ne sont pas prêts à payer 50% de plus pour un équipement qui serait d'une classe énergétique meilleure!

  • frk987 le vendredi 23 oct 2015 à 11:32

    Avant d'amortir une isolation thermique sans compter les problèmes de condensation et de manque d'aération d'un logement, ben vous pouvez en dépenser des kw/h avant d'être gagnant.