Il faut sauver le village de Lacoste

le
2

Situé dans le Lubéron, ce village médiéval qui compte environ 400 habitants voit ses maisons et ses commerces se vider depuis 15 ans. Un documentaire veut raconter cette authenticité menacée.

Perché sur sa colline, à un peu plus de 300 mètres d’altitude, le petit village de Lacoste a de l’allure. Toute la typicité et la couleur locale du Lubéron y sont réunis. Le village doit aussi sa réputation à son château, propriété historique de la famille du marquis de Sade, qui y a d’ailleurs séjourné lui-même entre 1769 et 1772. Les écrivains André Breton et René Char - et d’autres surréalistes - se sont également rendus à Lacoste. Avec de telles qualités, nul doute que le village suscite l’intérêt... L’intérêt des touristes, évidemment, mais aussi celui du célèbre couturier français Pierre Cardin.

Ce dernier aime tellement le village qu’il a décidé de le racheter progressivement. Depuis l’an 2000, Pierre Cardin a racheté une quarantaine de maisons, soit environ un tiers du village de Lacoste... auquel il faut aujouter le château du marquis de Sade! À l’origine, le couturier affichait de grandes ambitions pour le village, qu’il voulait ériger en haut-lieu de la culture. Il a également promis aux villageois «un piano bar, trois hôtels dont un de luxe, un café populaire, un restaurant panoramique, de garder la boulangerie ouverte, ainsi que des galeries et boutiques», lisait-on dans Le Monde en 2008.

Mais quinze années plus tard, si le château et les maisons ont effectivement été restaurés... elles restent vides. Évidemment, Lacoste est encore loin d’être devenu un village fantôme. Mais cette ambiance nuit à la vie du village et à son authenticité.

Un documentaire pour sauver Lacoste

Une situation qui a fait réfléchir l’écrivain Cyril Montana, un natif du Lubéron qui a ses racines dans le village - il a hérité de la maison de sa grand-mère à Lacoste - mais qui habite désormais à Paris. Si bien qu’il a décidé de travailler sur un documentaire intitulé Voyage en utopie, qui pose plusieurs questions, dont celle-ci, essentielle: un seul homme peut-il détenir à lui-seul la totalité d’un village et en faire ce qu’il veut? À l’évidence, oui. Mais pour y faire quoi? C’est ici que cela se complique... «L’idée, ce n’est pas de jeter l’opprobre sur Pierre Cardin, mais de sortir de l’impasse dans laquelle s’enfonce Lacoste», explique Cyril Montana. Nous pensons que ce qui se passe ici se passe aussi ailleurs, et d’une autre manière.»

En collaboration avec le réalisateur Thomas Bornot, l’écrivain a donc lancé une campagne sur la plateforme de financement participatif KissKissBankBank afin de financer son projet de documentaire. Objectif: réunir 35.000 euros d’ici la mi-novembre. Le projet a déjà récolté 50% des dons nécessaires. Et pour se poser toutes leurs questions, les deux hommes veulent commencer leur tournage en France, en faisant notamment participer la ministre du Logement Sylvia Pinel ou l’économiste Jacques Attali. Tous les détails concernant ce documentaire peuvent être consultés ici.

«A l’époque où Pierre Cardin avait racheté le château pour un million de francs, nous pensions que son arrivée était salvatrice», explique au Figaro Immobilier Cyril Montana. «Mais aujourd’hui, nous voulons tout changer. Nous voulons construire ensemble, avec lui», conclut-il.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • picokrab le jeudi 29 oct 2015 à 09:47

    on pourrait installer un commerce de T-Shirt avec un nom pareil

  • gevrais3 le mercredi 28 oct 2015 à 20:36

    Pourtant Quel beau "village"