Découvrez ces cabanes perchées en pleine zone industrielle

le
0

VIDÉO - Une menuiserie a fait appel à des architectes pour créer une extension 100% en bois perchée à quatre mètres au dessus du sol. En partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, Le Figaro Immobilier vous fait découvrir ces lieux.

À moins d’une heure de Paris, au coeur de la zone industrielle d’Epône, dans les Yvelines, se trouve un atelier de menuiserie composé de deux entrepôts de 1500 m² implantés à vingt mètres l’un de l’autre. Jusqu’ici tout semble anodin... Mais depuis 2012, les deux bâtiments sont reliés par un extension de 400 m² de bureaux construits et conçus en forme de cabanes perchées à quatre mètres au dessus du sol. Le Figaro Immobilier, en partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, centre d’urbanisme et d’architecture de Paris et de la métropole parisienne, vous fait découvrir, comment les architectes ont pensé ce bâtiment.

Séquoia, entreprise spécialisée dans les travaux de menuiseries, a confié aux architectes du cabinet Projectiles, Reza Azard, Hervé Bouttet, Daniel Mészáros et Brice Launay, la réalisation de cet agrandissement aérien cent pour cent en bois! Les différents volumes des bureaux ont ainsi été disposés sur des troncs à peine équarris et sont connectés entre eux par des passerelles intérieures. «L’extension que nous avons élaborée se connecte entre les deux entrepôts existants et se ramifie vers le fond de la parcelle», expliquent les architectes.

350 m² de baies vitrées

Les six espaces dont dispose aujourd’hui la menuiserie n’on pas été assemblés ensemble mais de façon indépendante, ce qui a permis «un travail de préfabrication en atelier assez développé qui sur site a engendré un montage relativement simple», explique l’architecte Reza Azard. Afin d’assurer une grande luminosité et un confort de travail optimal aux salariés de l’entreprise, plus de 350 m² de baies vitrées ont été posées. «Plutôt que de jouer la compacité, nous avons travaillé une forme disséminée favorisant l’apport solaire par des surfaces largement vitrées, associées à une disposition volumétrique qui favorise la circulation d’air naturel», commentent les architectes.

Et pour plus de convivialité, et à la demande du PDG de la menuiserie, un grande cuisine et une terrasse ont été aménagées pour que les employés puissent se réunir à diverses occassions (réunions, déjeuners, fêtes...).

Les infrastructures noyées dans un arboretum d’arbres

Pour donner un cadre verdoyant et écologique à ces six cabanes perchées en pleine zone industrielle, un arboretum d’une vingtaine d’arbres de douze espèces différentes a été planté. Ce qui permet d’offrir une floraison sur les douze mois de l’année. De là à s’imager que nous sommes en pleine campagne... il n’y a qu’un pas à sauter: celui de l’imaginaire!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant