Comment clôturer un contrat d'assurance-vie ?

le
2

Le contrat d'assurance-vie, placement parmi les plus prisés des Français, a été largement modifié ces dernières années. Sa rentabilité a évolué, de sorte qu'il faut se demander s'il ne faut pas passer à autre chose.

mettre fin à un contrat d'assurance vie
mettre fin à un contrat d'assurance vie

Comment s'y prendre ?

Le code des assurances précise qu'un contrat est automatiquement reporté. En dehors de quelques situations, le souscripteur doit, pour y mettre fin, s'adresser à son assureur en tenant compte de la date anniversaire du contrat. Pour le clôturer, il faut envoyer une lettre recommandée au moins deux mois avant cette échéance.
Si la personne ne tient pas compte de cette date, les assureurs renouvellent automatiquement le contrat pour un an, tout en vous tenant informé de ses modalités.

Capital ou rente ?

Une fois que vous avez mis un terme au contrat, vous pourrez percevoir les bénéfices de deux manières différentes :

  • - soit sous la forme d'un capital : l'ensemble de la somme vous est versé. On parle de rachat « total ». Mais le rachat peut aussi être partiel : dans ce cas, le contrat n'est pas clôturé, la somme restante étant laissée dans le contrat ;
  • - soit sous la forme d'une rente viagère : l'assureur vous versera des mensualités à vie. Leur montant dépend essentiellement de l'âge et du capital accumulé.

Toutefois, pour pouvoir racheter un contrat, il faut que son bénéficiaire n'en ait pas accepté le bénéfice. Si c'est le cas, vous aurez besoin de son accord pour pouvoir effectuer un rachat.

Optimiser une clôture : pour aller où ?

Pour l'heure, l'assurance-vie reste un très bon placement. Elle reste supérieure à d'autres supports comme le livret A ou le plan épargne logement (PEL) qui subissent des baisses drastiques.
Il faut toutefois rappeler que c'est un produit qui n'est réellement rentable que sur le long terme : au-dessous de 8 ans de détention, sa rentabilité s'effrite grandement.

Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'intéresser aux nouveautés. Il est très important de regarder les nouveaux contrats que peuvent proposer les agences. L'Express signalait ainsi en novembre 2015 que le rendement moyen des fonds en euros avait été de 2,5 % en 2014. En clair, si vous disposez d'un contrat rapportant moins, vous avez tout intérêt à chercher plus intéressant.

Et pour cause. Si vous placez 10 000 euros pendant 10 ans sur un contrat rapportant 2,5% par an, il vous rapportera presque 1000 euros de plus que sur un contrat à 1,7 %.
Envisagez aussi d'autres supports. Depuis 2014, une nouveauté appelée Euro-croissance a vu le jour, avec une rentabilité alléchante.

Trucs et astuces

Le versement en capital est plutôt destiné à un besoin urgent de la part du souscripteur. La rente vise davantage à améliorer son cadre de vie.
Ce choix est irréversible. Analysez donc vos besoins avec précaution avant de prendre une décision.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alanir le mardi 8 déc 2015 à 08:39

    Tout à fait, cet article est indigent, et quant à la rentabilité alléchante des euro-croissance elle n'est pas pour le souscripteur mais pour celui qui encaisse les frais.

  • dgui2 le lundi 7 déc 2015 à 19:17

    Je ne vois ici qu'un ramassis de généralités tendancieuses dans le but de faire adhérer à un contrat Euro-croissance sans aucune garantie.....