Avant/après : l'incroyable transformation d'un appartement de montagne vieillot

le , mis à jour le
0

AVANT/APRÈS - Transformer un appartement de montagne des années 80 en écrin design, confortable et fonctionnel, c’est le pari relevé aux Menuires par l’agence parisienne H20 architectes. Une rénovation qui change tout.

La transformation est radicale pour cet appartement dédié au ski dans la station des Menuires (Savoie). «L’appartement acheté par nos parents au début des années 80 n’avait pas connu de gros travaux depuis et nous souhaitions avoir deux salles de bains au lieu d’une, tout en conservant les 8 couchages», explique le propriétaire Matthieu Bouchard. Après avoir vu des rénovations effectuées par le cabinet H20 Architectes, en région parisienne, son choix se porte sur cette équipe dont il salue la façon d’optimiser les espaces. «Nous avons également apprécié leur démarche avec trois propositions de plan, de l’écoute et de l’implication tout au long du projet».

Pour un budget de 75.000 euros hors taxes, le cabinet a réussi cette optimisation de ce logement de seulement 55 m2 avec brio. «Le projet s’inscrivait dans une politique globale de rénovation des logements aux Menuires, rappelle l’architecte associé Antoine Santiard. Les contraintes étaient assez fortes entre la présence des murs porteurs et du chauffage.» Les codes traditionnels de la montagne sont revisités pour ne garder que deux grandes idées: l’utilisation du bois, chaleureux, et le dégagement des cloisons pour mieux profiter de l’espace et de belles vues.

«Plutôt qu’aménager et encombrer les lieux en y faisant rentrer des meubles, nous avons choisi de faire rentrer l’appartement dans nos meubles», s’amuse Antoine Santiard. Résultat: la création d’un grand mur courbé en bois imbriquant l’essentiel des fonctions et des rangements de l’appartement. La plupart des coffres et rangement sont réversibles et les rideaux coulissants permettent des découpages et des utilisations différentes des espaces. Des assises sont accolées à des rangements, les couchages se superposent, un coin lecture se greffe à une fenêtre intérieure et la cuisine s’adosse à une salle d’eau.

«Nous avions également des contraintes de temps pour intervenir durant les trois mois de fermeture de la station», se souvient Antoine Santiard. Une nécessité qui a poussé le cabinet à modéliser tout le mobilier en 3D et à le faire concevoir en région parisienne avant de l’acheminer sur place pré-monté par camion. Evidemment, du côté des locataires, la satisfaction est généralement au rendez-vous. «Ils sont assez surpris de trouver une structure atypique de ce genre, précise Matthieu Bouchard. Ils apprécient son utilisation familiale car les enfants s’approprient très vite les différents couchages qui sont de véritables cabanes. Quant à l’ergonomie, elle séduit beaucoup.»

Avant (déplacer la souris sur les points pour voir apparaître les photos)

Après (déplacer la souris sur les points pour voir apparaître les photos)

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant