Yémen : les bombardements se poursuivent à Sanaa

le
0
Les rebelles houthis manifestent contre l'intervention saoudienne à Sanaa le 26 mars.
Les rebelles houthis manifestent contre l'intervention saoudienne à Sanaa le 26 mars.

Les avions de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite ont bombardé intensément samedi les positions rebelles à Sanaa, au troisième jour de leur opération militaire au Yémen saluée par les pays arabes réunis en sommet en Égypte. Avant le début, jeudi, de l'opération aérienne Tempête décisive impliquant neuf pays arabes, la marine saoudienne a évacué d'Aden, la capitale du sud du Yémen en proie au chaos, des dizaines de diplomates, dont des Saoudiens arrivés samedi en Arabie saoudite. Le royaume sunnite saoudien, qui a une longue frontière avec le Yémen, commande l'intervention arabe qui vise à stopper l'offensive des rebelles chiites houthis liés à l'Iran et à les empêcher de prendre le pouvoir dans ce pays pauvre de la péninsule arabique miné par des années d'instabilité.

Depuis septembre 2014, les houthis se sont emparés de vastes régions, dont la capitale Sanaa, et avaient dans leur ligne de mire le président Abd Hadi Mansour Rabbo, qui a réussi à quitter Aden où il s'était réfugié en février pour se rendre en Égypte et participer au sommet arabe samedi.

Bombardement à Sanaa, tensions à Aden

Pour la troisième nuit consécutive, des explosions ont résonné autour de Sanaa, où les raids contre les positions rebelles étaient les plus intenses depuis le début de l'opération militaire, selon des témoins. "C'était une nuit intense de bombardements" et les "vitres ont tremblé", a rapporté une étrangère...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant