Xavier Bertrand : "La République n'est ni un choix ni une option"

le
0
Selon Xavier Betrand, le service national permettrait d'accueillir 650 000 jeunes par an.
Selon Xavier Betrand, le service national permettrait d'accueillir 650 000 jeunes par an.

Le Point.fr : Lors de sa conférence de presse, François Hollande a annoncé que le service civique deviendrait dès juin 2015 universel, mais toujours pas obligatoire. Xavier Bertrand : C'est profondément décevant ! Je respecte la volonté d'engagement de certains jeunes, mais la République n'est ni un choix ni une option, l'engagement national ne peut pas être facultatif. Je crois que François Hollande hésite, il a peur des réactions des jeunes peut-être à cause de ce qu'a dit François Chérèque ("Je suis persuadé que si ce projet de loi était débattu, on aurait un mouvement de la jeunesse type CPE", NDLR). Mais je pense que c'est une erreur de penser de la sorte, car selon les enquêtes d'opinion, 62 à 67 % des jeunes seraient favorables à un service national obligatoire. Ne pas regarder en détail l'opinion me semble être une profonde erreur.Depuis octobre 2014, vous plaidez pour un service national avec le plus souvent un encadrement militaire. Luc Ferry, auteur du rapport sur le service civique à l'origine de la loi actuelle, jure dans une tribune au Figaro qu'il est impossible de le rendre obligatoire pour la simple raison que les postes manquent.Je retrouve le débat habituel entre élites, entre bien-pensants. Je suis effaré par ces réactions mais pas surpris. C'est tellement plus facile de dire que c'est compliqué à mettre en oeuvre. À droite, François Fillon ou encore Alain Juppé ne sont pas très...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant