Wilmotte va apporter une touche de luxe au Cap d'Agde

le
0

EN IMAGES - La station balnéaire vedette de l'Hérault évolue peu à peu. Son casino et son palais des congrès sont en chantier tandis que l'architecte Jean-Michel Wilmotte a dessiné 20.000 m² de logements à construire. Découverte.

Véritable locomotive du tourisme balnéaire en France avec ses 175.000 lits et ses 15 millions de nuitées par an, le Cap d'Agde ne compte pas se reposer sur ses lauriers. La commune a lancé d'importants travaux pour modifier son urbanisme, notamment l'entrée de la station, et répondre aux enjeux des années à venir. «Notre idée était de créer dans le Plan local d'urbanisme un projet c½ur de station, précise le maire d'Agde Gilles D'Ettore afin de relier les quartiers entre eux et de les rattacher au Quai d'honneur du port. Il fallait aussi au passage en profiter pour créer des logements plus grands. La station n'avait été prévue que pour le tourisme alors que nous comptons 5000 habitants à l'année désormais.»

» Lire aussi - Saurez-vous reconnaître ces stations balnéaires françaises?

Profitant du fait que la municipalité est propriétaire des cinq hectares de terrain qu'elle souhaite restructurer, elle a pu rapidement lancer les travaux. Le palais des congrès et le casino situés à l'entrée de la station, appelés à devenir de futurs moteurs de l'activité, sont déjà en chantier. Et pour les 25.000 m² de logements et de commerces à construire, la commune a procédé à un appel d'offres, largement remporté par le programme du promoteur Kaufman&Broad dessiné par l'architecte international Jean-Michel Wilmotte. Un projet en deux tranches, la première portant sur 160 logements, des commerces et une résidence de tourisme pour une livraison prévue en 2020. La seconde tranche mêlera également commerce et logement avec une résidence senior.

Calme et horizontalité

Baptisé Iconic, le programme se présente comme un quartier-jardin constitué de quatre bâtiments aux formes circulaires, comportant 5 étages en moyenne mais pouvant grimper en escalier jusqu'à 7 étages. «Nous sommes partis sur une idée d'ellipse et de cylindres avec un dessin générant beaucoup de terrasses, précise Jean-Michel Wilmotte. Ces couches de béton blanc qui se superposent, les garde-corps pleins pour que l'on ne voit pas ce qui est derrière et l'horizontalité qui se dégage du projet donnent une ambiance très calme.»

Du calme au luxe, il n'y a qu'un pas qu'Agde compte bien franchir. Ce programme qui représente un investissement de 90 millions d'euros doit permettre une montée en gamme de la station. Les logements devraient y être vendus entre 4000 et 5000 euros le mètre carré et la municipalité comme le promoteur espère trouver un maximum d'acheteurs de grandes surfaces, décidés à vivre sur place à l'année. Si les plus petits logements devraient disposer de 45 à 50 m² avec 15 à 17 m² de terrasse, les plus vastes pourraient s'étaler sur 200 m² et plus avec jusqu'à 150 m² de terrasse. D'ailleurs Kaufman&Broad s'est associé en co-promotion avec un acteur régional, le groupe Helyxir, spécialiste de l'immobilier d'exception qui doit se charger d'attirer une clientèle haut de gamme à laquelle il proposera des prestations sur mesure. Une clientèle qu'Agde n'a pas encore réussi à toucher pour l'instant.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant