Vote sanction contre la CDU de Merkel sur fond de crise migratoire

le , mis à jour à 18:48
2
LA CDU DE MERKEL SANCTIONNÉE DANS LES URNES SUR FOND DE CRISE MIGRATOIRE
LA CDU DE MERKEL SANCTIONNÉE DANS LES URNES SUR FOND DE CRISE MIGRATOIRE

BERLIN (Reuters) - L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel a été devancée dans deux des trois Länder qui élisaient dimanche leurs parlements régionaux, sur fond de crise migratoire dont a profité le parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD), selon les sondages après la fermeture des bureaux de vote.

Les défaites de la CDU dans le Bade-Wurtemberg, où elle est devancée par les Verts, et en Rhénanie-Palatinat, où les sociaux-démocrates du SPD arrivent en tête, ont de quoi inquiéter la chancelière, qui a décidé l'an dernier de laisser plus d'un million de migrants entrer en Allemagne, suscitant des remous au sein même de sa formation.

En Saxe-Anhalt, dans l'ancienne Allemagne de l'Est, la CDU reste le premier parti mais l'AfD recueillerait 21,5% des voix, selon un sondage ZDF.

L'AfD va faire son entrée dans les trois parlements régionaux.

Dans le Bade-Wurtemberg, un fief de la CDU pendant plus de cinquante ans tombé en 2011 sous le contrôle d'une coalition Verts-SPD, les "Grünen" arrivent en tête avec 32,5% des suffrages.

En Rhénanie-Palatinat, le Land de l'ancien chancelier Helmut Kohl, la dirigeante locale de la CDU, Julia Klöckner, souvent considérée comme pouvant succéder à Merkel, s'est inclinée face au social-démocrate Malu Dreyer. Le SPD a recueilli 37,5% des voix et la CDU 33%, selon le sondage ZDF.

En Saxe-Anhalt, la CDU reste en tête avec 30,5% des voix mais l'AfD réussit une percée avec 21,5%, devançant même le SPD, qui fait partie avec les conservateurs de la "grande coalition" au pouvoir au niveau fédéral.

C'est la première fois que le parti eurosceptique, qui était déjà représenté dans cinq des seize parlements régionaux, arrive en deuxième position dans un Land.

La participation dans les trois Etats a été supérieure à celle de 2011 (+5,7% dans le Bade-Wurtemberg, +9,7% en Rhénanie-Palatinat et + 11,8% en Saxe-Anhalt).

(Paul Carrel et Madeline Chambers; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair il y a 9 mois

    Il faudrait que le bon peuple allemand vire cett fo.(l)le

  • lm123457 il y a 9 mois

    J'en connais plein de gens de gôche ou d'extreme gauche qui disent que puisque c'est inévitable, pourquoi s'y opposer. On voit ainsi ieux qu'ils sont les meilleurs alliés des extremes. D'ailleurs bientôt la gauche aura disparu, des suite de ses erreurs sur ce sujet depuis au moins Mitetrand (et ses régularisations).

Partenaires Taux