Vote à Strasbourg contre le compromis sur les gaz automobiles

le
0
LE COMPROMIS SUR LES ÉMISSIONS POLLUANTES DANS L'AUTOMOBILE NE PASSE PAS AU PARLEMENT EUROPÉEN
LE COMPROMIS SUR LES ÉMISSIONS POLLUANTES DANS L'AUTOMOBILE NE PASSE PAS AU PARLEMENT EUROPÉEN

STRASBOURG (Reuters) - La commission de l’environnement du Parlement européen a adopté lundi à Strasbourg un projet de résolution allant à l'encontre d'un compromis entre les Etats qui assouplirait les seuils d'émissions polluantes dans le secteur automobile.

Alors que la Commission européenne a proposé, à la suite du scandale Volkswagen, de passer à des tests en conditions de circulation réelle, un comité technique s’est entendu le 28 octobre pour relever les seuils de tolérance.

Les décisions de ce comité technique, si elles entraient en vigueur, signifieraient que les véhicules diesel pourraient émettre jusqu’à 168 mg d’oxyde d'azote (NOx) au lieu des 80 milligrammes/kilomètre prévus par la norme européenne.

Le "facteur de conformité", fixé à 2,1 en 2017, serait ensuite ramené à 1,5 à partir de 2020.

La proposition de résolution de la commission de l’environnement devrait être soumise à l’assemblée plénière au mois de janvier.

Soutenue par les Socialistes et démocrates, par les Libéraux et démocrates, par les Verts, par la gauche radicale et par le groupe européen pour la liberté et la démocratie directe, elle pourrait obtenir une majorité.

Au-delà du seul problème environnemental, les eurodéputés ont peu apprécié qu’un comité technique édulcore une norme qu’ils ont votée.

Le Parlement européen disposera d’un droit de veto sur l’accord relatif aux nouveaux tests.

Volkswagen est confronté à la pire crise de son histoire après avoir admis en septembre avoir utilisé un logiciel pour fausser les résultats aux tests anti-pollution de ses véhicules diesel aux Etats-Unis.

(Gilbert Reilhac, édité par Simon Carraud)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant