Voitures d'occasion: vers une prime à la casse ?

le
4

Le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), qui regroupe des professionnels du secteur, va remettre plusieurs propositions au ministre de l'Economie. Parmi elles, l'idée d'une prime à la casse pour les véhicules d'occasions.

Améliorer le parc des véhicules d'occasion. Voilà l'objectif que se donne le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), qui réunit les professionnels du secteur. L'organisation va remettre dans les prochains jours à Emmanuel Macron un livre blanc contenant des propositions pour aider le marché de la voiture d'occasion, révèle RTL .

«Un million de voitures neuves s'achètent tous les ans, mais 5 millions de voitures d'occasion se vendent tous les ans», explique au micro de RTL Francis Barthélémy, président du CNPA. Environ 10 millions de véhicules de plus de 10 ans circulent actuellement en France, estime le conseil. Parmi eux, 60% sont diesel et échappent aux nouvelles normes antipollution.

La prime pourrait atteindre 500 à 1.000 euros

Pour aider les automobilistes à acquérir une voiture plus récente, le Conseil propose la mise en place d'une prime à la casse pour les propriétaires de vieilles voitures d'occasion. «Les gens qui n'ont pas les moyens d'acheter du neuf rajeunirait leur véhicule, ancien et extrêmement polluant, par un véhicule un peu plus récent».

La prime s'élèverait de 500 à 1000 euros, estime le Conseil. Un financement qui n'impacterait pas les finances de l'État, selon Francis Barthélémy, qui récupérerait son aide sous forme de taxes, de TVA. L'aide financière aux automobilistes pourrait également prendre la forme de prêts à taux bas, précise encore RTL. La mesure, économique, se veut aussi écologique, par le renouvellement du parc automobile avec des véhicules plus neuf, et moins polluants. La démarche pourrait bien plaire aux automobilistes français, de plus en plus friands des voitures d'occasion. Les ventes ont atteint en 2014 leur niveau le plus haut en sept ans. Les Français étaient prêts à débourser 14.360 euros en moyenne pour un véhicule affichant 15.868 kilomètres annuel parcouru.

»» Retrouvez désormais le Figaro Économie sur Facebook

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kram123 il y a 11 mois

    prime a la casse lol vu qu'on nous les brise avec la pollution c'est pas pour faire pleins de dechets comlpletement non ecologique...l'elysée c'est une grosse table de blackjack

  • jmlhomme il y a 11 mois

    Pourquoi encore intervenir avec l'argent des autres.... Si le controle technique passe, c'est que la voiture est bonne. J'attendais une telle mesure pour les voitures de collection......qui elles sont hors normes. Pourvu que les fonctionnaires ne me lisent pas, car cela va encore leur donner des idées.

  • frk987 il y a 11 mois

    Si le CT était REEL le problème ne se poserait même pas.

  • erictato il y a 11 mois

    Encore une idée qui va coûter de l'argent public pour rien puisque par définition les voitures anciennes vont bien finir pas laisser la place, le changement du parc peut se faire sans aucune aide publique, donc sans aucun déficit.