Voici le premier immeuble conçu par un architecte chinois en France

le
4

EN IMAGES - Ce bâtiment d’habitation de 130 logements verra le jour à Paris, dans le quartier des Batignolles, en 2018. Il implique un promoteur et un architecte français, associés au premier cabinet chinois travaillant en France.

Ce n’est que le 20e promoteur français, mais le groupe Emerige présent en Ile-de-France et Espagne affiche de solides ambitions et un goût marqué pour l’art et l’architecture. Alors, lorsque l’enseigne se voit confier la réalisation d’un immeuble dans le nouveau quartier de Clichy-Batignolles, elle espère bien frapper un grand coup. Baptisée Unic, cette tour comptant 86 logements en accession, 45 logements sociaux et une crèche est l’œuvre d’un tandem singulier: l’architecte français Christian Biecher et le cabinet chinois MAD. L’ensemble doit être livré en 2018.

Un design audacieux pour ce qui sera la première réalisation d’un architecte chinois en France. Les cabinets de l’empire du Milieu, s’ils sont très actifs, interviennent en effet encore assez peu hors de l’Asie et des Etats-Unis. Certes, on doit notamment la célèbre pyramide du Louvre à Ieoh Ming Pei, mais cet architecte d’origine chinoise a fait toute sa carrière aux Etats-Unis où il a été diplômé dans sa spécialité en 1940.

Légalement, un architecte étranger ne peut pas déposer de permis de construire en France sans être représenté par un confrère français, d’où ce tandem. D’un point de vue pratique, MAD architectes s’occupera des logements en accession tandis que Christian Biecher traitera des logements sociaux. Si le cabinet chinois n’a jamais rien réalisé sur notre sol, ces constructions ont déjà été saluées à travers le monde.

11.000 à 11.500 euros le mètre carré

Dirigé par Ma Yansong, un architecte de 40 ans tout juste, MAD se distingue par ses immeubles aux formes fluides et arrondies. Il est connu notamment pour son ensemble d’immeubles au Canada baptisé Absolute World mais plus connu localement sous le nom de Marilyn Towers en référence aux formes voluptueuses de la construction. Plus impressionnant encore, l’hôtel Sheraton de Huzhou, en Chine, véritable anneau percé.

Il faudra donc attendre 2018 pour voir ces courbes chinoises dans le ciel de Paris. Côté tarifs, la commercialisation n’a pas encore démarré mais les tarifs évoqués par Emerige pour les logements en accession sont dans la fourchette de 11.000 à 11.500 euros le mètre carré. Et sans doute au-delà pour les appartements les plus luxueux: en effet si la hauteur sous plafond est de 2,75 mètres au minimum elle atteindra 6 mètres dans certains logements.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • idem12 il y a 12 mois

    encore un truc qui vieillira mal....

  • M4314275 il y a 12 mois

    Déçu, je voulais voir une esquisse du projet.

  • ccoudra2 il y a 12 mois

    et pas un photo de cet immeuble !!!

  • mcarre1 il y a 12 mois

    Pas vilain, mais beaucoup trop haut. (et trop cher)