Vitrolles - L'agression "anti-chrétienne" inventée de toutes pièces

le
1
L'enquête a été confiée au commissariat de Vitrolles. Photo d'illustration.
L'enquête a été confiée au commissariat de Vitrolles. Photo d'illustration.

C'était une histoire à prendre au conditionnel. On a appris en fin de matinée qu'une enquête avait été ouverte à Vitrolles après l'agression d'un jeune homme d'une vingtaine d'années. Selon son récit, des personnes lui auraient reproché le port d'une croix chrétienne avant de la lui arracher. La victime, qui a dû être transportée à l'hôpital mais dont les jours n'étaient pas en danger, disait avoir été « apostrophée » vers 23 h 30 par « plusieurs agresseurs qui lui reprochaient le port d'une croix », selon une source policière.

C'était pure affabulation. Lors de son interrogatoire devant la police, « le jeune homme a très clairement reconnu qu'il avait fait une fausse déclaration », a ajouté cette source. L'homme a bien été impliqué et blessé dans une bagarre, « l'agression est réelle, mais il s'agirait simplement d'une rixe de droit commun, sans aucun caractère religieux, sans aucune croix dérobée », a expliqué dans l'après-midi la source policière. La victime a en réalité été agressée par une personne qu'il connaissait et avec laquelle elle avait « un différend ancien ».

L'enquête va se poursuivre, sous l'autorité du parquet d'Aix-en-Provence.

 

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 4 mois

    Et toutes les sortes d'autres agressions, elles sont bidons aussi.