Vingt supporters russes vont être expulsés de France

le , mis à jour à 12:38
0
DES SUPPORTERS JUGÉS EN COMPARUTION IMMÉDIATE À MARSEILLE
DES SUPPORTERS JUGÉS EN COMPARUTION IMMÉDIATE À MARSEILLE

MARSEILLE (Reuters) - Vingt supporters russes, dont le président de l'association des supporters russes, seront expulsés de France dans les prochains jours, après des violences en marge de l'Euro de football, a-t-on appris jeudi de source policière.

Ces vingt personnes, qui font partie du groupe de 43 supporters russes arrêtés mardi dans les Alpes-Maritimes et sont détenus au centre de rétention du Canet, à Marseille, "devraient quitter le territoire français lundi", a annoncé la préfecture de région dans un communiqué.

Alexandre Chpryguine, le président de l'association des supporters russes, figure parmi les vingt, a déclaré une source policière.

Par ailleurs, trois supporters russes et un supporter français doivent être jugés ce jeudi en comparution immédiate à Marseille pour leur participation présumée aux violences qui ont fait 35 blessés en marge du match Angleterre-Russie samedi, a-t-on appris de source judiciaire.

Avant le début du match, 31 personnes avaient été blessées dans des heurts entre supporters des deux équipes dans le centre ville. Un supporter anglais a été très grièvement blessé.

Une cinquantaine de supporters russes s'en sont ensuite pris à des supporters britanniques à l'intérieur du stade Vélodrome, avant de nouveaux affrontements dans la ville à l'issue du match qui s'est soldé par un nul 1-1.

(Jean-François Rosnoblet et Marc Leras, édité par Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant