Vincent Feltesse recasé à la Cour des comptes

le
2
Vincent Feltesse aux côtés de François Hollande et de Micheline Chaban-Delmas lors de l'inauguration de pont Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux en 2013.
Vincent Feltesse aux côtés de François Hollande et de Micheline Chaban-Delmas lors de l'inauguration de pont Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux en 2013.

Vincent Feltesse, 49 ans, conseiller du président de la République pour les relations avec les parlementaires et les élus, est nommé ce mercredi en conseil des ministres conseiller maître à la Cour des comptes.

Feltesse, souvent présenté comme un surdoué de la politique, avait en charge la campagne numérique du futur chef de l'État en 2012. Il était prévu qu'il joue un rôle majeur en 2017 aux côtés de Gaspard Gantzer pour la réélection de François Hollande, mais le renoncement du président de la République a laissé Feltesse sans aucune perspective de carrière. D'autant que ses perspectives pour devenir député s'avèrent très aléatoires. Vincent Feltesse a tenté de s'imposer à Bordeaux, où il est élu régional après avoir été battu à plate couture en 2015 par Alain Juppé, mais il a été rejeté par ses camarades lorsqu'il a sollicité leurs suffrages pour l'investiture aux législatives de l'année prochaine.

Diplômé de HEC, Feltesse devrait être rémunéré plus qu'un débutant à la Cour des comptes, qui perçoit 4 200 euros net mensuel, mais un peu moins que les 9 250 euros des conseillers en fin de carrière. Vincent Feltesse fut par ailleurs la plume du général Marcel Bigeard.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 11 mois

    Moi président je recase les copains.

  • M4098497 il y a 11 mois

    Avec le Conseil économique et social, la Cour des comptes sert de parking doré pour les copains. Ca va mal finir dirait ma grand mère