Villepin reconnaît avoir été "injuste" avec Sarkozy

le
0
Dominique de Villepin, photo d'illustration.
Dominique de Villepin, photo d'illustration.

L'ennemi juré de Nicolas Sarkozy a des remords. Alors qu'il assurait au mois de novembre 2010 que l'ancien président français était "un des problèmes de la France", Dominique de Villepin déclare aujourd'hui avoir "sans doute été parfois injuste avec Nicolas Sarkozy". L'ex-Premier ministre de Jacques Chirac, invité de BFM TV-RMC, explique toutefois qu'il ne s'agit pas d'un "mea culpa". "Je n'aime pas beaucoup ça", précise-t-il.

S'il a été "parfois injuste" avec Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin le justifie par un excès de franchise. "C'est vrai que sous Nicolas Sarkozy j'ai dit tout ce que je pensais, car il y a des points de sa politique qui m'ont horripilé, contraires à l'idée que je me faisais de la France."

Villepin déçu de Hollande

Mais l'ex-Premier ministre a mûri et ne refera pas la même erreur avec François Hollande, même s'il ne semble pas vraiment apprécier son travail. "Aujourd'hui, c'est un problème différent. C'est un effacement, affaissement de l'ambition nationale. Une sorte d'économisme", indique l'avocat d'affaires. "Si je dis tout ce que je pense sur ce manque d'énergie et de volonté, je risquerais d'être cruel. Je n'ai pas envie de l'être une deuxième fois", déclare-t-il enfin.

Dominique de Villepin ne vise toutefois pas uniquement François Hollande. Selon lui, "il n'y a pas de vision de l'avenir. Le microcosme politique est coupé de la nation. (...) Il y a un problème de tempérament chez tous les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant