VIDÉOS. Trop "Happy" pour l'Iran

le
2
Les six artistes du groupe Happy in Tehran réinterprétant le tube de Pharrell Williams sur les toits de Téhéran.
Les six artistes du groupe Happy in Tehran réinterprétant le tube de Pharrell Williams sur les toits de Téhéran.

Il ne fait pas bon être "Happy" en République islamique d'Iran. Six jeunes Iraniens viennent de l'apprendre à leurs dépens. Ces artistes avaient décidé de casser les préjugés pesant sur leur pays en prouvant au monde entier qu'il était possible de s'amuser en Iran. Bandana coloré, veste flashy, rouge à lèvres pétant ou chapeau melon, ils avaient réinterprété à leur manière le succès planétaire de Pharrell Williams. REGARDEZ ces images :

Loin de se contenter du chant, ils s'étaient aussi essayés à la danse. Solos endiablés, duos plus épicés ou même acrobaties, trois jeunes femmes avaient même osé tomber le foulard. Postée sur YouTube, la vidéo a fait un tabac, atteignant les 165 000 vues. Sans doute trop aux yeux des autorités islamiques. Les six auteurs ont été présentés mardi soir à la télévision iranienne d'État, menottés, dans un commissariat.

"Trois hommes et trois femmes ont été arrêtés" et "ont avoué leur acte criminel", a annoncé d'emblée Hossein Sajedinia, le chef de la police de Téhéran, cité par l'agence Isna. Plus de doute, les six artistes se livrent à des "aveux télévisés". "On nous a fait des propositions pour jouer dans un film de cinéma autorisé", explique l'un des coupables, crane rasé et filmé de dos, au journaliste de la télévision d'État. REGARDEZ ces images :

Des "aveux" pourtant immédiatement contredits par sa partenaire, désormais voilée....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le mercredi 21 mai 2014 à 16:30

    Les coincés du slip sont les coinceurs...

  • python75 le mercredi 21 mai 2014 à 10:57

    Ce sont des malades... A la manif, il n'y avait que des meks... tous P.D.!