VIDÉO. L'Inde de Modi

le
0
Le nationaliste hindou Narendra Modi est le nouveau Premier ministre indien.
Le nationaliste hindou Narendra Modi est le nouveau Premier ministre indien.

Une page vierge s'ouvre en Inde avec la victoire spectaculaire d'un dirigeant issu de la ligne dure du nationalisme hindou. À 63 ans, Narendra Modi symbolise l'Inde de demain. Ce conquérant, qui aidait autrefois son père à vendre du thé dans une gare poussiéreuse, devrait tenir les rênes du géant asiatique peuplé de 1,2 milliard d'habitants. Avec une majorité écrasante, il humilie le traditionnel parti du Congrès de la famille des Nehru-Gandhi. Rahul Gandhi sait qu'il ne doit s'en prendre qu'à lui-même : les critiques contre sa piètre campagne sont unanimes. Mais elles n'expliquent pas tout. L'Inde a voulu le changement. Et l'espoir de jours meilleurs est incarné par le visage sévère de Narendra Modi, dirigeant de l'État prospère du Gujarat et héraut du Bharatiya Janata Party (BJP), la droite des nationalistes hindous. Le vainqueur ne devrait pas même avoir à négocier d'alliances pour s'installer au "South Block" de New Delhi, l'antre du pouvoir indien. La majorité absolue pour un seul parti est un luxe qu'aucun dirigeant n'avait connu depuis trente ans. Dans ce contexte, quelle sera l'Inde de Narendra Modi ? Il y a ce qu'il a promis : redynamiser l'économie, développer les infrastructures, créer des emplois, endiguer la corruption, et redorer l'image de l'Inde forte. Et puis il y a ce que ses adversaires redoutent : user d'une poigne de fer, menacer un héritage multiconfessionnel, attiser les tensions religieuses et négliger les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant