Vers une nouvelle affaire Jacqueline Sauvage en Isère ?

le
2
La cour d?assises de l?Isère va juger Bernadette Dimet pour l?assassinat de son mari sur fond de violences conjugales. Une nouvelle affaire Jacqueline Sauvage ?
La cour d?assises de l?Isère va juger Bernadette Dimet pour l?assassinat de son mari sur fond de violences conjugales. Une nouvelle affaire Jacqueline Sauvage ?

Une nouvelle Jacqueline Sauvage et un nouveau casse-tête en perspective pour François Hollande ? Les jurés de la cour d'assises de l'Isère auront nécessairement en tête la grâce partielle accordée à Jacqueline Sauvage par le président de la République au moment de se pencher sur le cas de Bernadette Dimet. Le 2 janvier 2012 à Parmilieu, petit village de l'Isère, cette dame de 60 ans a tué à l'aide d'un fusil de chasse son mari, Bernard Bert, avec qui elle a eu deux fils.

Quelques semaines avant le drame, alors qu'elle avait quitté le domicile conjugal, elle est revenue auprès de son époux sous la contrainte, mais lui a imposé un contrat : « Pour éviter de me faire tuer, je reste à la maison, tu me fais la promesse de ne pas vouloir me tuer et de me laisser tranquille si je reste jusqu'au début de l'année 2012. » Cette lettre, retrouvée par les enquêteurs au domicile des époux, était signée par le mari avec cette étonnante mention « bon pour accord ».

« Je vais prendre le fusil, j'en ai marre »

Bernadette Dimet a écrit un second courrier, quasi prémonitoire, destiné à ses proches cette fois-ci : « S'il m'arrive quelque chose, vous saurez que ce n'est pas de ma faute. J'en ai marre, pardon ! Nadette. » Au cours de l'année 2011, Bernard Bert avait menacé sa femme avec un fusil de chasse. Bernadette Dimet décide alors de quitter son mari. Elle se rend à la gendarmerie et déclare...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    C'est simple dorénavant FH sera le seul juré de TOUS les procès....pour une fois qu'il s'occupera.......mais désavouer une justice prétendue LIBRE et désavouer les jurés, ce n'est PAS sérieux.

  • M8637171 il y a 10 mois

    Dans cette affaire comme dans d'autre c'est l'état qui est en partie fautif. Il n'arrive pas à protéger par la loi et les actes ces personnes. Aussi pour moi cette dame, si les faits de viols sur les deux sœurs et les faits d'emprise morale et physique sont avérés sur elle, doit être condamnée à une peine minimale. Bien évidemment, il faut des preuves claires des agissements du mari.