Vers un nouveau modèle de sécurité en France ?

le
0
Des policiers sécurisent les abords de la tour Eiffel, le 22 mars 2016. 
Des policiers sécurisent les abords de la tour Eiffel, le 22 mars 2016. 

La tuerie de Nice jeudi soir dernier rappelle que la France est confrontée à un phénomène terroriste nouveau. Nouveau, tout d'abord parce que la détection de tels actes est délicate à prédire. Nouveau, ensuite, parce que ce phénomène est diffus. Il peut se produire aussi bien au centre de Paris que dans l'atmosphère estivale de la « French Riviera ». Nouveau, enfin, parce que le passage à l'acte n'est pas nécessairement prémédité et que les personnes passant à l'acte ne sont pas toujours des terroristes notoirement connus, mais ce que les criminologues appellent de manière plus évasive des « tueurs de masse », c'est-à-dire des tueurs qui ne sont pas insérés dans un réseau organisé.

Dans ce contexte, les réponses actuelles ? état d'urgence, Sentinelle, etc. ? paraissent faiblement efficaces pour empêcher la survenance d'événements aussi aléatoires que ces actes abjects. Certes, ces réponses peuvent en réduire la probabilité ? des arrestations ont lieu régulièrement ?, mais le nombre d'individus potentiellement dangereux est si élevé que la capacité d'annihiler tout passage à l'acte est à la fois complexe et vaine. Dans ce contexte faut-il aller vers un nouveau modèle sécuritaire et, si oui, lequel ?

Du modèle new-yorkais au modèle israélien

Dans les années 1990, nos responsables politiques et experts voulaient transposer à tout prix le modèle américain et plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant