Vers un menu végétarien obligatoire dans les cantines ?

le
2
Les menus végétariens, solution laïque aux problèmes des cantines scolaires (illustration) ?
Les menus végétariens, solution laïque aux problèmes des cantines scolaires (illustration) ?

Le menu végétarien sera-t-il bientôt obligatoire dans les cantines scolaires ? C'est en tout cas l'objet de la proposition de loi déposée par le député-maire UDI Yves Jégo jeudi 8 octobre. Soutenu par Chantal Jouanno, la sénatrice UDI de Paris, et par de nombreux députés EELV (Europe Écologie-Les Verts), ce texte qui veut instaurer une certaine « laïcité culinaire » est soutenu par plusieurs intellectuels.

Ainsi, les philosophes Florence Burgat et Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, l'écrivain boudhiste Matthieu Ricard, ainsi que les journalistes Allain Bougrain-Dubourg et Franz-Olivier Giesbert ont appelé dans une tribune dans Le Monde

à ce que « la loi française impose dans chaque cantine scolaire, mais aussi dans les restaurants universitaires et les administrations, une alternative végétarienne, voire végétalienne ».

Laïciser les assiettes

Les partisans de cette initiative vantent ses bienfaits. Ce serait tout d'abord un facteur de cohésion sociale : un menu qui convient aux enfants chrétiens, juifs, musulmans et à ceux qui ne mangent pas de viande ou poisson par choix ou par habitude. De quoi lutter contre la stigmatisation liée à l'appartenance religieuse de l'enfant. Yves Jégo précise qu'il existe une grande diversité de plats végétariens, riches en protéines végétales, capables de satisfaire les apports journaliers d'un enfant.

Enfin, la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8603854 le jeudi 8 oct 2015 à 14:36

    Que des lumières de la pensée française derrière ce projet...

  • am013 le jeudi 8 oct 2015 à 14:27

    un menu laique ? la France doit elle sacrifier ses convictions et pratiques au détriment des autres cultes ? sûrement pas. et nos éleveurs bovins et porcins alors ?