Venus de Syrie, ils devaient participer aux attentats du 13 novembre

le
0
Les deux hommes arrêtés en Autriche ont été formés au combat par l'État islamique à Raqqa.
Les deux hommes arrêtés en Autriche ont été formés au combat par l'État islamique à Raqqa.

Arrêtés en Autriche le 10 décembre 2015, deux hommes ? un Algérien et un Pakistanais ? ont reconnu qu'ils devaient participer aux attentats qui ont frappé la France le 13 novembre. Ils sont arrivés en Europe quelques mois plus tôt en se mêlant aux migrants qui transitent par la Turquie et la Grèce. Avec eux, deux Irakiens qui feront partie des kamikazes du Stade de France. Refusant d'abord de collaborer, ils ont finalement raconté leur parcours aux enquêteurs. Un récit révélé par Le Parisien

et le Washington Post qui permet de mieux comprendre comment l'organisation État islamique envoit des terroristes sur le Vieux Continent.

Rencontre à Raqqa

En septembre 2015, les quatre futurs compagnons de voyage se rencontrent à Raqqa, considérée comme la « capitale » de Daech en Syrie. L'Algérien Adel Haddadi, qui a rejoint l'organisation terroriste en février 2015, le Pakistanais Muhammad Usman, artificier, et deux Irakiens à l'identité inconnue partagent le même appartement. Encadrés par un homme nommé Abou Ahmad, ils apprennent leur mission : « Ils m'ont dit que je devais aller en France pour y accomplir une mission et que je recevrais des instructions là-bas », a expliqué l'un des suspects aux enquêteurs autrichiens, affirmant avoir été entraîné pendant cinq jours à l'utilisation de la kalachnikov.

La communication est réduite entre les quatre hommes, Muhammad...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant