Valls-Hollande : jusqu'où tiendra le tandem exécutif ?

le
0
Interrogé en marge du sommet du G7 qui se tient actuellement au Japon, le président s?est montré très clair à propos de son Premier ministre : « il a dit ce qu?il fallait dire ». Une posture que confirme au Point.fr un hollandais historique : « ces trois derniers jours, le président a été totalement en phase avec Manuel Valls».
Interrogé en marge du sommet du G7 qui se tient actuellement au Japon, le président s?est montré très clair à propos de son Premier ministre : « il a dit ce qu?il fallait dire ». Une posture que confirme au Point.fr un hollandais historique : « ces trois derniers jours, le président a été totalement en phase avec Manuel Valls».

François Hollande a semblé cette semaine apporter un soutien sans faille à son Premier ministre. Et pourtant ! Coment expliquer les incroyables cafouillages dans la gestion de cette crise où le gouvernement joue sa crédibilité ? À écouter, François Hollande et son entourage, le débat n'a pas lieu d'être. Interrogé en marge du sommet du G7 qui se tient actuellement au Japon, le président s'est montré très clair à propos de son Premier ministre : « il a dit ce qu'il fallait dire ». Une posture que confirme au Point.fr un hollandais historique : « ces trois derniers jours, le président a été totalement en phase avec Manuel Valls».

Ce sont pourtant des personnalités réputées proches du président qui ont semé le trouble dans les rangs de la majorité cette semaine. Dès mercredi le chef des députés PS Bruno Le Roux laissait entendre que l'article 2, principal motif de discorde du projet de loi travail en ce qu'il instaure une inversion de la hiérarchie des normes, pourrait être corrigé. Une position immédiatement contredite par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll puis par Manuel Valls lui-même. « Il n'y aura ni retrait du texte, ni retrait de l'article 2 », a martelé le Premier ministre à l'occasion de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée.

Porte de sortie

Le lendemain jeudi, c'était au tour de Michel Sapin, un autre très proche du chef de l'État de se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant