Une Française à la conquête de la Roumanie

le , mis à jour le
0
La Française Clotilde Armand se lance en politique avec un mouvement citoyen en Roumanie.
La Française Clotilde Armand se lance en politique avec un mouvement citoyen en Roumanie.

C'est l'étoile montante de la scène politique roumaine. Clotilde Armand, une Française de 42 ans, avait cofondé en juin 2015 l'association Union pour sauver Bucarest : un mouvement destiné à préserver le patrimoine historique de la ville où elle vit avec son mari et ses quatre enfants. Multipliant les procès contre les promoteurs indélicats qui mettent à bas les monuments historiques de la capitale roumaine, cette association s'est transformée au printemps en parti politique et a présenté des candidats dans six arrondissements de Bucarest.

Et... surprise, Clotilde Armand a failli être élue dans le plus important d'entre eux (230 000 habitants et 300 millions d'euros de budget) ! Donnée gagnante dans le premier arrondissement le dimanche 5 juin au soir, elle se réveille le lendemain en deuxième position. « J'ai été maire une nuit », plaisante-t-elle. Elle n'en conteste pas moins l'élection de son rival (Daniel Tudorache) devant la Cour suprême. Cette ingénieur, formée à l'École centrale à Paris et au Massachusetts Institute of ­Technology (MIT) de Boston (États-Unis), est aujourd'hui pleinement engagée dans l'arène politique de son pays d'adoption. Elle devrait être candidate aux législatives de novembre.

Française de coeur, Roumaine d'adoption

Clotilde Armand découvre la Roumanie en 1999 par son mari, le mathématicien Sergiu Moroianu, proche d'un autre scientifique également engagé en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant