Une fatwa lancée contre les échecs en Arabie saoudite

le
1
Les échecs interdits par le grand mufti d'Arabie saoudite. Photo d'illustration.
Les échecs interdits par le grand mufti d'Arabie saoudite. Photo d'illustration.

Les échecs interdits par le grand mufti d'Arabie saoudite. Comme le rapporte le New York Times sur son site internet, la plus haute autorité religieuse du royaume saoudien a lancé une fatwa contre le jeu d'échecs, qu'il qualifie d'« oeuvre de Satan », au même titre que l'alcool ou les paris. Les échecs sont « une perte de temps et d'argent, à l'origine de haines et d'hostilités entre les joueurs », a précisé Abdel Aziz al-Cheikh à la télévision alors qu'un grand tournoi se tient ce vendredi à La Mecque.

S'il n'a pas précisé quand la fatwa avait été lancée, le grand mufti d'Arabie saoudite l'a justifiée en s'appuyant sur un verset du Coran interdisant « les stupéfiants, le pari, l'idolâtrie et la divination », explique le quotidien britannique

The Guardian

.

Mais les fatwas n'étant pas considérées comme des lois, les échecs ne sont pas interdits en Arabie saoudite, malgré l'annonce du grand mufti, très respecté et écouté dans le royaume. Il ne s'agit en effet que d'une opinion, censée servir d'aide religieuse.

« Stupide »

L'annonce n'a pourtant pas manqué de provoquer l'indignation des joueurs d'échecs. Sur Twitter, un membre de l'Association saoudienne d'échecs, Musa BinThaily, s'est notamment fendu de plusieurs messages pour défendre le jeu, rappelant notamment que « les échecs sont pratiqués...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 22 jan 2016 à 15:54

    C'est à se demander si il est saint d'Esprit.