Une ex-UMP rejoint le FN puis se présente sans étiquette

le
1
Djamel Boumaaz, France Jamet et Fatima Allaoui (droite), lors de la présentation des candidats FN aux élections départementales de l'Hérault, le 21 janvier 2015.
Djamel Boumaaz, France Jamet et Fatima Allaoui (droite), lors de la présentation des candidats FN aux élections départementales de l'Hérault, le 21 janvier 2015.

Retournement de veste dans l'Hérault pour Fatima Allaoui. Après être passée par l'UMP et le FN, la jeune femme se présentera finalement sous sa propre étiquette aux élections départementales dans l'Hérault, faute d'avoir le soutien de Marine Le Pen.

En décembre, cette conseillère régionale du Languedoc-Roussillon avait été exclue de l'UMP quelques heures seulement après avoir été nommée secrétaire nationale du parti. En cause, la découverte de son adhésion au Siel, un parti proche du FN. Louis Alliot, vice-président du parti, s'était alors félicité de sa venue au sein du groupe FN à l'assemblée régionale.

"Non sans appel"

Pourquoi un tel désaveu de la part de la présidente du FN ? Interrogé par Le Scan, Robert Ménard, maire de Béziers élu grâce au soutien du FN, a déclaré que Fatima Allaoui lui avait demandé plusieurs fois de la soutenir. "J'ai dit non. J'en ai aussi parlé à Marine Le Pen, c'était non sans appel" a-t-il lancé. Et de poursuivre : "Je me souviens qu'entre les deux tours des élections municipales elle criait au loup, j'ai de la mémoire. Depuis, elle a cherché à savoir où elle pouvait exister, mais aucun élu FN ou du Rassemblement bleu marine n'en voulait."

Fatima Allaoui n'a eu d'autre choix que de se présenter sans étiquette, sous la bannière "L'esprit biterrois", avec comme binôme Patick Mur. Lundi, elle a inauguré son local de campagne. Elle affrontera le 22 mars prochain sur le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le mardi 17 fév 2015 à 22:24

    Que des morts de faim pour leur petit confort personnel sur les deniers de la republique