Une brigade "française" opèrerait au coeur de l'État islamique

le
4
Des djihadistes de l'EI en Irak.
Des djihadistes de l'EI en Irak.

Le quotidien genevois Le Temps a consacré samedi une page entière à "L'ascension d'un djihadiste romand". Ce garçon d'origine maghrébine, adopté par une famille suisse, vivait avant son départ pour la Syrie en octobre 2013 dans un petit village du canton de Vaud. Converti à l'islam en 2012, il s'est radicalisé via des sites internet. Aujourd'hui, ce ne serait plus un simple combattant dans les rangs de l'État islamique, mais un "émir d'un groupe composé de dizaines de djihadistes francophones", affirme le journal suisse. L'existence d'une brigade composée de "Français" - en fait de francophones - constitue un fait tout à fait nouveau. Certes, des Français sont déjà partis se battre en Afghanistan, au Mali, et même en Somalie. Mais, ne possédant pas de formation militaire, ils étaient généralement utilisés pour des tâches subalternes, aux cuisines ou aux corvées de nettoyage. Arrêtés en 2001 en Afghanistan, et emprisonnés pendant plusieurs années à Guantánamo, de jeunes Français d'origine maghrébine se sont défendus en affirmant qu'al-Qaida ne leur avait pas laissé tirer un seul coup de feu ! D'al-Qaida à l'État islamique Il en va tout autrement pour celui que Le Temps prénomme Abou. Le jeune Suisse s'est d'abord battu du côté d'Alep, aux côtés du Front al-Nosra, affilié à al-Qaida. Il appartenait à une cellule constituée par Omar Omsen, un Niçois d'origine sénégalaise, que Le Point.fr évoquait en mars...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • th.k le samedi 13 sept 2014 à 10:06

    pourquoi ne pas donner les noms des infiltrés ? les sauvages vont commencer à chercher qui sont les mécréants et certainement les égorger très vite !

  • fbordach le jeudi 11 sept 2014 à 14:59

    C'est pas des français, on n'a ni les mêmes valeurs ni les mêmes fondement culturels, je ne parle même pas de l'antériorité en France. La France n'a rien à faire de ces personnes, qu'elles disparaissent dans le néant. Déchéance immédiate de la nationalité française pour tous ces bouchers et ses assassins!

  • bsdm le mercredi 10 sept 2014 à 20:36

    Ah ! Les brigades internationales !

  • brun3686 le samedi 6 sept 2014 à 21:00

    j'aime beaucoup les ""