Une arrestation liée à l'attaque de l'église en Normandie

le
5
UNE ARRESTATION EN LIEN AVEC L'ATTAQUE DE L'ÉGLISE
UNE ARRESTATION EN LIEN AVEC L'ATTAQUE DE L'ÉGLISE

PARIS (Reuters) - Une personne a été interpellée mardi en lien avec l'assassinat d'un prêtre dans une église en Normandie par deux hommes se réclamant de Daech, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'organisation Etat islamique a salué l'attaque, perpétrée par deux de ses "soldats", via son agence de communication Amaq.

L'attaque dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), près de Rouen, a fait un mort, le prêtre, et un blessé grave. Les deux agresseurs ont été abattus par lesz forces de l'ordre.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • godardja il y a 5 mois

    Dans les années '50, un certain François Mitterrand, Ministre de la Justice a donné les pleins pouvoirs à l'armée pour rendre la justice en Algérie et ce n'était pas une guerre !! Faudra-t-il en arriver là sur le territoire national ?

  • bern1616 il y a 5 mois

    c dommage qu'on les arretent pas avant dommage aussi que le gros se déplace qu'après et pas pendant

  • rodde12 il y a 5 mois

    G;marti 4. La première chose à faire c'est de fermer la porte.

  • manue.fe il y a 5 mois

    Aujourd'hui l'Europe est en danger; Tous les Musulmans sans exception rêvent de conquérir l'Europe.C'est une question de survie pour les Européens, et il faut défendre notre continent de cette religion barbare.Mais méfiez vous ils se propagent comme la peste et un jour ils seront majoritaires. Pour nous ou pour nos enfants ça sera la conversion ou la décapitation. Aux ARMES.....

  • g.marti4 il y a 5 mois

    En guerre on cherche à éliminer l’adversaire; on s’affranchit de la justice et on ne cherche pas à connaître son enfance malheureuse… on élimine. Sommes-nous en guerre ? He bien non puisqu’on n’arrête pas de se mordre le cerveau au nom de la liberté. Que faut-il faire en guerre ? Traquer l’adversaire et l’éliminer (et non pas le renvoyer) car si vous le renvoyez il revient par la petite porte ou répand, d’ailleurs, son prêche sur internet.